Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 14:54

Pourquoi il faut aller voir Hopper ? Par Marie-Anne Chenerie

 fenetres-sur-cour.jpg

            L'exposition vient d’ouvrir  au Grand Palais , il faut y aller !

 

            Parce que nous en sortirons sans doute avec un sentiment de possible, d'inachevé , comme toutes ces scènes qui montrent  une situation transitoire : passage, voyage , étape …

            Parce que nous en retirerons ce plaisir légèrement coupable, du voyeur , qui ne perd pas un détail de la fenêtre de la chambre d'hôtel ; nous jouerons à James Stewart dans «  Fenêtres sur cour » .la-maison.jpg

            Parce que il est un grand peintre classique, comme Degas, Vermeer ou Manet dont il s'est inspiré. 

            Parce que nous ressentirons une légère inquiétude devant ses tableaux, y compris lorsqu'ils représentent des paysages ou des maisons, qui deviennent des personnages, comme la maison de «  Psychose » .

large_psycho_blu-ray_1a.jpg

 

            Alors j'irai voir Hopper, je ferai la queue dans la foule, ce qui est bien un paradoxe , pour voir ce peintre de la solitude et des grands espaces .

edward-hopper-chambre-d-hotel.jpg

 

Informations pratiques :

Jusqu’au 28/01/2013
Ouvert tous les jours, sauf mardi, de 10h à 20h les lundis et dimanches, jusqu'à 22h les mercredis, jeudis, vendredis et samedis. Entrée dans la 1/2 heure suivant l'horaire réservéedward-hopper-morgensonne-c-1952.jpg

 

edward-hopper-nighthawks.jpg

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 22:18

Villemot à la bibiliothèque Forney : le dernier artisan de l'affiche

par Marie-Anne Chenerie

 

 

forney.jpgLe château de la Belle-au Bois-Dormant, des odeurs inattendues : celle du buis, subtile , et celle plus forte des feuilles du figuier chauffées au soleil d'octobre .

Vous êtes au coeur de Paris,  à la Bibliothèque Forney , lieu emblématique pour tous ceux qui ont , à un titre ou à un autre,  travaillé sur des livres d'art , avant que Google ne vous apporte tout à domicile .

Les expositions, autour du graphisme, de l'image , du textile, de la publicité y sont toujours excellentes .

 

Cette fois ci , c'est Villemot et ses affiches , éclatantes de couleur, de gaieté , de jeunesse . Si célèbre que nous avons tous au moins en mémoire une image presque culte : Perrier et son couple en(tre)lacé, Bally, tout en jambes et la célébrissime série «  Orangina » : en 1953, l'affichiste crée une affiche représentant une table et un parasol  formé d'un zeste d'orange , cette image deviendra le logo de la marque , et la collaboration entre la firme et l'artiste durera plus de 30 ans , avec toujours l'écorce d'orange en vedette  . villemot-bernard-perrier.jpgOrangina-villemot--2-.jpg

 

bally.jpgCouleurs chaudes, graphisme simplifié , allant parfois jusqu'à l'abstraction, humour et légèreté : toujours un message positif sur l'entreprise qui a commande  l'affiche .

 

Pour moi, Villemot est le dernier peintre  d'affiche, remplacé aujourd'hui par la publicité et la marketing certes souvent efficaces , mais au détriment du travail artistique pur .

 

Les illustrations de cet article sont  des photos de l'auteur, ou sont extraites du site de l'exposition

 

Informations pratiques :

 

Jusqu'au 12 janvier 2013

Bibliothèque Forney

1 rue du Figuier

75 004 Paris , mardi samedi 13h/19h

tarif :jusqu'à 6 e

 

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 21:30
Voir La Défense autrement …par Marie-Anne Chenerie
 
 images.jpg
            Voici simplement quelques images de ce très beau spectacle du samedi 22 septembre, autour de la Grande Arche de La Défense ; si j'ai un peu regretté l'abondant et bruyant usage des feux d'artifice ( effet toujours garanti …) , j'ai apprécié la poésie des  deux silhouettes grimpant le long de l'Arche, la déconstruction  progressive des  piliers et l'humour de la pince-araignée rouge venant mordre les murs . def1.jpg
 
Grandiose , et bravo aussi à la RATP qui a assuré le retour des 50 000 spectateurs avec efficacité !
Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 22:07

Intérieurs romantiques / Intérieurs japonais : l'éloge du vide par Marie-Anne Chenerie

            Deux expositions en ce moment, que tout oppose apparemment : l'esthétique japonaise à la Galerie Dutko:«  Un certain regard sur le Japon »  et « Intérieurs romantiques » au Musée de la Vie Romantique, rue Chaptal .

          dutko1.jpg  Il y a dans les 2 cas, recherche et sophistication pour ces atmosphères très travaillées , qui, de plus, montrent toute l'importance de notre «  intérieur » , comme ledit l'expression, cet intérieur domestique répondant à notre intérieur personnel, à notre intimité .

            Bien sûr, vous l'aurez facilement deviné, je ferai ici l'éloge du vide , du peu, de l'espace, tout en admirant les équilibres subtils ds salons romantiques, des bibliothèques chargées d'atmosphère, où il fait si bon lire , de ces superpositions de tapis, de cadres , de rideaux , de ces vies si pleines .KenzoTakada2.JPG

           

            C'est vrai que dans notre civilisation, le vide est d'abord vécu comme une perte , mais avec cet espace laissé vacant nous entrons dans la zone du possible , sans même aller plus loin dans la philosophie asiatique .romantique.jpg

            Et les Japonais font ce choix, si judicieux à mon avis,  de n'exposer dans leur intérieur qu'un bel objet , choisi et lourd de sens . Ainsi je choisirai dans l'exposition de Galerie Dutko, rue de Bretonvilliers , le sofa en laque noire et galuchat de Katsu Hamanaka de 1935 , un sommet de l'Art Déco,  époque où les créateurs japonais et français se sont mutuellement inspirés , sofa noir profond aux matières variées et paradoxalement lumineuses . salon-romantique.jpg

 

            Je m'interroge d'ailleurs sur cette tendance actuelle  de nos designers à privilégier une esthétique «  japonisante » ,  à passer d'une civilisation d'abondance apparente à une culture du «  moins » , et donc de l'espace, répondant peut être à un contexte économique , mais peut-être également à une aspiration profonde ?

 

Informations pratiques

Kenzo Tamada , un certain regard sur le Japon

Galerie Jean-Jacques Dutko

4, rue de Bretonvilliers 75 004 Paris

jusqu'au 27 octobre 2012

 

Intérieurs Romantiques

Musée de la Vie Romantique

Hôtel Scheffer-Renan

16 rue Chaptal - 75009 Paris

Tél. : 01 55 31 95 67



 

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:25

Photo0471.jpg

Festival POLA : Polaroïd  vintage ou art Photo0463.jpg? par Anne Le Menn

 

Vous vous rappelez le Polaroïd, cet appareil photographique entièrement fait de matière plastique. Son heureux propriétaire appuyait sur un bouton, cela déclenchait  dans un bruit caractéristique la sortie miraculeuse d’un carré de papier. En quelques minutes il devenait une image. Cette photographie instantanée tirait vers le jaune.Photo0465.jpg

 

Le festival POLA qui se déroule actuellement dans les locaux de Confluences est dédié au Polaroïd. Alors que sa fabrication est arrêtée depuis 2008, le Polaroïd plait à certains artistes et le festival veut mettre en lumière cette forme d’expression au charme vintage. Dans la programmation une exposition propose ainsi des œuvres d’artistes contemporains utilisant le Polaroïd.

 

Photo0466.jpgLes résultats sont intéressants : variés aussi bien par leur expression plastique que par leurs sujets d’inspiration. Cyril Auvity photographie en noir et blanc sa fille se rêvant princesse. Un artiste imagine un monde peuplé de petites figurines. D’autres  photos de dos nus dessinent une mosaïque intime. L’ensemble des œuvres semble ensoleillé comme un souvenir de fin d’été d’un beau jaune doré. Photo0469.jpg

 

Le mur peint par WAYLA Team, collectif de « street artists » à l’occasion du festival et la présence des meubles en béton du designer Rejean Peytavin, complètent la visite de cette exposition sensible, originale et tonique.

 

Tous à nos Pola ….

 

Photo0470.jpgInformation pratique :

 

Confluences  190 boulevard de Charonne 75020 PARIS.
Ligne 2 Métro Philippe Auguste ou Alexandre Dumas.

http://www.confluences.net/

 

Festival POLA jusqu’au  30 septembre 2012.

Le 30 septembre de 13h à 18h: Brunch de clôture du festival. http://www.facebook.com/pages/POLA-Festival

 

Repost 0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:00

Design et mode : les Vendanges de l'Avenue Montaigne par Marie-Anne Chenerie

 

courreges-hiver-2011.jpg

 

Une soirée prestigieuse à l'entrée de l'automne , des adresses magnifiques  , tapis rouge , lumières, luxe, champagne , un grand moment  : j'y suis fidèle depuis 3 ans . blanc_1.jpg

 

Cette année, je retiens le «  40 rue François 1er », la boutique Courrèges . boutique-courreges-2.jpg

 

Courrèges est pour moi le dernier grand inventeur de la mode , un réel révolutionnaire, encore non égalé,  jeune, acidulé , structuré , tonique  . Il est maintenant  intemporel , comme le mythique blouson vinyle . Ce qui m'intéresse particulièrement est son invention polymorphe , qui va au delà du vêtement ; voiture, meubles, parfum , avec une grande cohérence esthétique , et un grand souci de  fonctionnalité . Sa passion pour l'architecture se voit immédiatement dans ses vêtements , et j'avoue garder avec tendresse une mini-robe trapèze  des années 1980.courreges-robe.jpg

 

 

 

Courrèges, un mythe  et toute laforce du blanc , comme le bien nommé  dernier parfum  de la marque

 

Photos extraites du site « vendanges Montaigne » et «  Courrèges »

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 10:05

Quimper – Penmarch - Eté 2012

Die Brücke – Henri Guéguen

Par Michel Duvail


Henri Guéguen - Centre de découverte maritime - Vieux Phare de Penmarch –


Dans l’ancien phare de Penmarch qui en possède deux  (le vieux hors service, et le récent le phare d’Eckmühl) aux petites fenêtres ouvrant sur de magnifiques paysages maritimes, se succèdent chaque été de petites expositions très sympathiques ayant le plus souvent pour thème : la mer.

 

L’exposition du 1er étage (au rez-de-chaussée : exposition permanente sur les phares) est consacrée à un artiste morbihannais né en 1964 à Lorient : Henri GUEGUEN. L’exposition d’art contemporain est un hommage aux femmes du 20ème siècle vu par l’artiste, elle s’intitule : Hommage aux femmes.

  P1070179.JPGCe qui m’a paru très original ce sont les assemblages de stylos Bic noirs utilisés pour composer les toiles. Cette technique me semble unique au monde. On ne se rend pas compte immédiatement qu’il s’agit uniquement de Bic noirs au niveau d’encre variable. Sont ainsi reproduites : Simone Veil, Marylin Monroe, Julia Roberts etc.P1070192.JPG

Au fil de l’expositon, H. Gueguen n’hésite pas à mélanger le pop art, les pin-up, Mao, les marées noires et une porte d’un temple shaolin.

 

L’art contemporain créé par Henri Gueguen ressemble à un melting pot où divers courants artistiques se rencontrent, s’entremêlent, s’effacent pour finalement ne créer qu’un seul ensemble.


Centre de Découverte Maritime

Le vieux phare – Penmarch

Jusqu'au  30 septembre 2012 

 

 

 

 

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 09:50

Quimper – Penmarch - Eté 2012 

Die Brücke – Henri Guéguen

Par Michel Duvail

 arton8246-74008.jpg

Die Brücke

 Le musée de Quimper associé au musée de Grenoble présente la première exposition consacrée en France au mouvement Die Brücke, initiateur de l’expressionnisme en Allemagne. L’exposition présente plus de 120 œuvres : peintures, dessins, œuvres graphiques, aquarelles provenant du musée die Brücke à Berlin.

 Ces artistes sont peu connus dans l’hexagone, pourtant, ils valent vraiment le déplacement. Influencés par les œuvres de Van Gogh et de Munch autant que par les arts primitifs, les artistes présentés traduisent dans un style aux couleurs éclatantes, aux dessins résolument exagérés, l’énergie de leurs vingt ans en 1905. Une des années majeures du XXème siècle.

photo-ad.JPG 

Leur peinture est fondée en grande partie autour du nu, lorsque ce groupe d’artistes s’égaillât à composer des scènes de nu libres en plein air et en atelier comme ces originaux nus d’1/4 d’heure.

Les œuvres sont réparties en trois sections. La seconde  salle : Moritzburg été 1909 - 1911, est la plus représentative à mon avis, la représentation des en liberté fait éclater des couleurs franches qui accentuent le dénuement des corps. Les artistes ont pour nom : Karl Schmidt Rottluff, Emile Nolde, Cuno Amiet, Ernst Ludwig Kirchner.

photo-as.JPG 

Musée des Beaux Arts de Quimper

Die Brücke (1905 – 1914) – Aux origines de l’expressionnisme

Jusqu'au  08 octobre 2012

 

Repost 0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 18:59
dinosaure.JPGcalvin-klein.JPG
C'est l'été , par Marie-Anne Chenerie
 
Où trouver dans un rayon de 50 mètres : un palmier , un dinosaure sorti des pages d'un livre, les tours de Notre Dame de Paris , un Lion, le bien nommé roi des animaux , de magnifiques plastiques  , des merveilleux regards  : celui triste et dur de la jeune fille à l'étoile jaune , celui  des athlètes.  palmier.JPG
C'est place de lvisage-jeune-juive.JPGvisages-JO.jpg'Hôtel de Ville à Paris , en ce mois d'août 2012 : la retransmission des JO sur écran géant m'a fait regarder autrement tous ces détails . Et bien sûr sous la haut patronage des «  Beaux Arts » , dans une académie certes classique mais toujours plaisante !
 beaux-arts.JPG
Photos prises par l'auteur:
Statue du lion sur la façade de l'Hôtel de Ville de Paris par Jacquemart , publicité Calvin Klein pour BHV Homme , détail de l'affiche de l'exposition en cours actuellement « C'étaient des enfants »  et sculpture «  Les beaux Arts » par  Marqueste devant l'Hôtel de Ville de Paris
 
lion.JPG
Repost 0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 00:41

12-Juillet-2012-Exposition-Sceaux-003.JPGLe mur rouge prend un coup d’Estivales  par Anne Le Menn

 

A Sceaux, dans la mairie, un grand mur est peint en rouge. Equipé de cimaises, il sert à des expositions qui ont pour titre « Sur le mur rouge ! ».  En été, dans les mairies des villes qui ne vivent pas du tourisme,  c’est rare qu’il se passe quelque-chose.  A Sceaux sur  ce mur rouge on accroche  les Estivales : une exposition collective d’art contemporain avec un curator Christophe Delavaut et un scénographe Arnaud Laval.

 

Le scénographe est aussi graveur,  dans un théâtre imaginaire à quatre feuilles, les personnages sont  des gravures.  Faire sortir des gravures de la cage d’un cadre où je les soupçonne de s’ennuyer, donne une installation au charme certain. Arnaud Laval détourne aussi la tarlatane destinée à essuyer la plaque gravée en sculptures, veut-il continuer à semer la révolte ?

 

Letourneur.jpgAvec  le mur rouge le choc deux grands fusains noirs de Jean Letourneur (numérisés ?). Tel  un gigantesque œil une toile de David Miguel est entourée de deux dessins de Mija Allouche. 12-Juillet-2012-Exposition-Sceaux-002.JPGElle pose un dessin de nu,  grand format sur du papier à tapisser fleuri et transforme magistralement un exercice rebattu en œuvre sensible d’une séduisant contemporanéité.12-Juillet-2012-Exposition-Sceaux-006.JPG

 

Les Estivales : une bonne idée car rares sont ceux qui ont partent deux mois en été et un coup de bon mur rouge c’est tonique.

 Information Pratiques

LES ESTIVALES ART CONTEMPORAIN jusqu’au 8 septembre 2012.

Entrée gratuite.

Hôtel de ville 122, rue Houdan 92331 Sceaux cedex

www.sceaux.fr

Repost 0