Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:51

L’automne s’installe, les expositions fleurissent.

photo sabine kLe graveur Sabine Krawczyk est à la galerie Tillier 27 bis rue Duret 75016 Paris, dans le cadre de la première édition des portes ouvertes à l’art du XVIème.

 Tandis que Christine Bouvier raconte "Ce que l'oeil ne voit pas" au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq 31 Grande Rue 95290 L’Isle Adam, tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h jusqu’au 26 février 2012.

 La Biennale de l’estampe de Saint-Maur. Dimanche 27 novembre, deux visites commentées vous sont proposées pour (re) découvrir la Biennale de l'Estampe, consacrée au thème Paysages urbains. A travers une approche des différentes techniques représentées dans l'exposition et des multiples sources d'inspiration des artistes, ces visites seront l'occasion de s'interroger sur la vision de la ville et de son paysage que nous transmettent les 53 artistes sélectionnés.
Ces visites commentées sont gratuites et d'une durée d'1 h 15 à 15 h et 16 h 30.

 

La Biennale de l’estampe de Sarcelles Biennale internationale de la gravure, jusqu’au dimanche 4 décembre 2011 Le samedi et le dimanche de 15 h à 19 h Horaires d'ouverture : entrée libre du lundi au vendredi de 17 h à 19 h, le samedi et le dimanche de 15 h à 19 h Renseignements : espace de l’école d’art Janine-Haddad 5 route de Garges 95200 Sarcelles (village).

 

9 artistes contemporains regardent "entre les murs". Alberto BALI (Peintre) - Corinne BOTH dit PARKER (photographe) - Alexia BRETAUDEAU (photographe) - Nicolas CHORIER (photographe) Pascale HEMERY (Peintre-graveur) - HORFE (grapheur) - Florianne de LASSEE (photographe) - Hervé ROCHE (peintre) -Julien ROUX (grapheur). Exposition ouverte tous les jours du 25 novembre au 27 novembre 2011 Espace Commines 17, rue Commines  75003 Paris.

 

Le Salon Page(s) commence sa 14eme édition, Salon de la Bibliophilie Contemporaine 25, 26, 27 novembre 2011 Espace de Charenton 327 rue de Charenton 75012 Vendredi de 14h à 22h samedi de 11h à 20h dimanche de 10h à 19h. C’est gratuit.

 

 

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 12:13

 

Alexandre Manceau , le graveur et le compagnon par Marie-Anne Chenerie

 

 

            Alexandre Manceau , ce nom ne vous dit rien ? A moi non plus, jusqu'à ce que je lise le livre  très intéressant d'Evelyne Bloch-Dano, : « Le dernier amour de George Sand » .

 

            Voici la photo de cet homme, photo-alexande-manceau.jpgqui a inspiré à cette femme étonnante ces phrases  envoyées à son éditeur Hetzel : «  J'ai quarante six ans, j'ai des cheveux blans , cela ne me fait rien .On aime les vielles femmes plus que les jeunes, je le sais maintenant . »

 

            Oui, cette femme, que l'on a dit dévoreuse d'hommes, dominante, maternante, inspiratrice, portant à bout de bras des personnages aussi complexes que Chopin , Musset ou Ary Scheffer , des hommes enfants qu'il lui fallait materner , connue pour ses fantaisies vestimentaires , sa vie , qui   sent parfois le soufre de l'homosexualité ( ses pantalons, ses coiffures, ses cigares, son nom d'artiste..) , socialiste militante , robuste , plus connue par ses amours que par ses romans ( qui peut dire avoir lu jusqu'au bout sans se forcer « La petite Fadette «  ou «  La mare au diable »? ) . Voilà son constat de bonheur , à un âge ou les femmes de son époque se disaient «  hors course » .

            Et cet  aveu touchant , c'est à Alexandre Manceau qu'elle le doit, graveur de 13 ans plus jeune qu'elle , d'un rang social moins élevé qu'elle , avec qui elle connaitra une relation apaisée et équilibrée  , jusqu'à la mort de ce dernier .

 

            L'histoire est  curieuse : en 1849, Sand dit « Mon coeur est un cimetière » , elle vient de perdre sa petite fille chérie , elle a rompu avec Chopin , et ne sait que penser de son fils autrefois préféré, Maurice , dont elle perçoit bien l'absence de réussite et ne peut que constater l'échec de sa relation avec sa fille Solange  .

 

            Et voici qu 'apparait Manceau, ami de son fils, d'abord secrétaire , puis infirmier, puis intendant, premier lecteur, amant et confident  Elle se repose sur cet homme , elle sur qui tant de  personnes ont pu compter .

 

            Alors , et les gravures de Manceau? J'ai bien cherché et à part un très connu et très beau portait de Georgeportrait-g-sand.jpg, et cet auto portrait subtil autoportait manceau] je dois avouer que je n'ai pas trouvé grand chose, hormis  quelques gravures orientalistes le-zouave-manceau.jpg, un genre à la mode à l'époque .

 

            Mais ce que je retiens , ce sont les qualités de cet homme , qui a su se rendre indispensable dans la discrétion et la durée .

            Et je ne peux m'empêcher de penser que l'on retrouve ici beaucoup de caractéristiques  de l'art de la gravure elle même , qui exigepatience et travail discret, souvent invisible et qui n'est pas toujours reconnu à sa juste valeur , cet art dont la réputation d'austérité et de «  sérieux » peut rendre l'accès difficile .

            Mais une gravure, vous en avez eut être fait l'expérience , si elle est bonne , vous est  un compagnon fidèle et plein de ressources .

            Ce n'est donc peut être pas un hasard si le dernier amour de George Sand était graveur

 

« Le dernier amour de George Sand »

par Evelyne Bloch-Dano

chez Grasset

 

Les illustrations de cet article sont extraites de la bibliothèque d'images «  Gallica »

 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 15:14

Actualité de l’estampe Automne 2011

 

Fontenay aux Roses (92) Les 23 24 et 25 septembre, à l’occasion des portes  ouvertes des ateleirs de la ville,  l’ imprimerie en taille douce   Edmond Rigal et J.J.J Rigal présentera son savoir faire et ses collections.  Des œuvres des lauréats du prix Rigal seront également montrées des estampes de        : Pascale Hemery, Carole Beugniet, Marie-Clémentine Mares, Renaud Bec, Matthieu Perramant au 31 rue Boris Vildé  92 Fontenay Aux Roses. http://www.fontenay-aux-roses.fr/ateliers_artistes

 

Paris,  (75) « Les premiers ateliers italiens de la Rennaissance »  Le Louvre présente jusqu'au 10 octobre 2011, une exposition d'œuvres rares de la Renaissance de la collection Edmond de Rothschild. Musée du Louvre Aile Sully, 2e étage, salles 20-23 www.louvre.fr/

 

Lorient (56) Exposition du graveur Georges Le Fur « Exodes » à la galerie  Galerie du Faouëdic  Hôtel de Ville de Lorient  jusqu’au 9 octobre 2011  http://www.georges-lefur.com

 

Chaillé (17) Gérard Garouste , C’est en collaboration avec les Editions Tanguy Garric, éditeur des œuvres de Gérard Garouste,  que la galerie Eva Doubket présente une exposition rétrospective de ses gravures et lithographies.  Galerie Eva Doublet 243 rue des fougères - Chaillé - 17700 St Georges du Bois. Ouvert de 14h30 à 19h30 du jeudi au dimanche www.galerieevadoublet.com

 

 

Paris, Huit Maîtres de l’ukiyo-e à La Maison de la culture du Japon, les chefs-d’œuvre du Musée national d’Art Asiatique de Corfou, du 28 septembre au 17 décembre. Maison de la culture du Japon à Paris 101 bis, quai Branly  75015 Paris.

 

Paris, Petit Palais, Cranach et Dürer graveurs, jusqu’au 13 novembre Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf lundis et jours fériés.

 

Les Eyzies-de-Tayzac , (24)  Exposition Rupestre, œuvres de Miro, Tapies,  Chillida ,  Rainer Motherwell,  Kournellis et Togou,  gravures et lithographies au centre d’accueil de la Préhistoire 30 rue du Moulin 24 260 Les Eyzies de Tayzac, jusqu’au 31 décembre 2011. Entrée Libre. http://www.pole-prehistoire.comn . "Une conversation entre art préhistorique et celui d’aujourd’hui, avec la permanence du geste de la trace et du signe…"  Commissariat de Pierre Ouzeau.

 

Forcalquier, (04) Fête du livre les 21, 22 et 23 octobre,  mise en lumière de Louis Jou, qui fabriquait ses livres entièrement de ses mains : gravures, typographie, impression reliure. Il a collaboré avec Maurice Achener sur certains ouvrages.

 

Gravelines, L'Apocalypse de Dürer : 500 ans ! « Cela faisait plus de dix ans que la série complète de l'Apocalypse de Dürer appartenant aux collections du Musée n'avait pas été présentée, jusqu'au 18 décembre, le public peut l'admirer dans la salle du Pilier entourée d'oeuvres de Luis de Morales, Wifredo Lam, Antonio Saura, Damien Deroubaix, Jérôme Zonder » . http://www.ville-gravelines.fr

 

Martigny  (Suisse) Claude Monet et les maitres de l’esatampe Japonaise  à la Fondation Gianadda. Jusqu’au 20 novembre.Tous les jours, de 9h à 19h. 00.41.27.722.39.78.  www.gianadda.ch

 

Avranches (50)  Le scriptorial  « Les Fables de La Fontaine vues par les artistes »  Du 08 octobre au 31 décembre 2011 « Dès leurs premières publication, les Fables de La Fontaine étaient illustrées. D'abord écrites pour éduquer le Dauphin, elles ont ensuite intéressé tous les âges et tous les temps. En effet, des graveurs aux peintres, en passant par les dessinateurs et les sculpteurs, les Fables n'ont jamais cessé d'inspirer les artistes. De François Chauveau à Dali ou Chagall en passant par Benjamin Rabier ou Gustave Doré, de nombreux artistes ont un jour illustré des recueils. Cette exposition présentera de très nombreuses illustrations des Fables, ainsi que des manuscrits autographes et des ouvrages. » Place d’Estouteville  50 300 Avranches http://www.scriptorial.fr/pratique-fr-horaires.htm

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:32

Rembrandt  dessinateur par Anne Le Menn

 

Une vingtaine de dessins de Rembrandt, pour la majorité des croquis, sont présentés à l’institut néerlandais.  D’autres œuvres sur papiers  de ses proches élèves ou amis, complètent cette mise en lumière des dessins d’un artiste qui reste toujours à redécouvrir dans sa stupéfiante contemporanéité. 

Cette impression vient elle du trait ?  Il  semble sortit d’un jet, sur le papier.  Il circule libre et délié. Il dit  le nécessaire  dans une rapide capture. Sur les petits morceaux de papiers,  le plaisir  éprouvé par Rembrandt  lorsqu’il dessinait  est  palpable.

Des outils utilisés pour dessiner ?  Plume et encre brune, lavis, gouache blanche, ce matériel est toujours disponible dans les boutiques.

Non c’est  de L’humanité représentée, que vient cette modernité. Sujet de prédilection  de Rembrandt , l’artiste dessine des hommes Et .quand les bébés s’affolent  du mouvement vif d’un animal, comme dans « Femme rassurant un enfant effrayé par un chien »  le geste de consolation de l’adulte qui le prend en charge est toujours  à notre époque le même que celui que sans mièvrerie, Rembrandt croque. Affiche-Rembrandt.jpg

Dans « Repos pendant  la fuite en Egypte », Joseph cale dans son bras, son tout nouveau né afin de laisser Marie descendre de sa monture, il ressemble aux parents d’aujourd’hui. Pour un  peu, Rembrandt  nous le dessinerait à changer les langes de l’enfant.  Rembrandt_fuite_egypte.jpg

Dans ces « scènes de genre » la vie est captée, par un observateur sensible et attentif à son environnement, il nous transmet ces moments  qui montrent que même si les modes vestimentaires changent  les hommes et les femmes d’aujourd’hui restent semblables aux personnages des dessins de Rembrandt.

 

Informations pratiques

Jusqu’au 3 octobre 2011,  Institut Néerlandais Centre culturel des Pays-Bas 121, rue de Lille, 75007 Paris  De 13 h à 19 h, tous les jours, sauf le lundi

Partager cet article

Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 12:00

Actualités de l’estampe fin d’été 2011

E-rigal.jpg 

Paris , Au Sénat  exposition « Lauréats du Prix Rigal de la Gravure originale autour de Paris vu par Edmond et J.J.J. RIGAL «  dans le Pavillon Davioud du jardin du Luxembourg. L’exposition sera ouverte  du 17 au 29 août  2011 tous les jours du lundi au dimanche de 11h à 19h30  (fermeture des portes à 20h).  Avec Renaud BEC ; Carole BEUGNIET, Pascale HÉMERY, Marie-Clémentine MARÈS et Matthieu PERRAMANT.JJJ-Rigal.jpg

Paris, Rembrandt et son cercle, Institut Néerlandais, jusqu’au 2 octobre 2011, 121 rue de Lille, 75007 Paris. 01 53 59 12 40. Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 13 h à 19 h. Tarif : 6 €

Paris, Huit Maîtres de l’ukiyo-e à La Maison de la culture du Japon, les chefs-d’œuvre du Musée national d’Art Asiatique de Corfou, du 28 septembre au 17 décembre. Maison de la culture du Japon à Paris 101 bis, quai Branly  75015 Paris.

 

Paris, Petit Palais, Cranach et Dürer graveurs, jusqu’au 13 novembre Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf lundis et jours fériés.

 

 

Les Eyzies-de-Tayzac , (24)  Exposition Rupestre, œuvres de Miro, Tapies,  Chillida ,  Rainer Motherwell,  Kournellis et Togou,  gravures et lithographies au centre d’accueil de la Préhistoire 30 rue du Moulin 24 260 Les Eyzies de Tayzac, jusqu’au 31 décembre 2011. Entrée Libre. http://www.pole-prehistoire.comn . "Une conversation entre art préhistorique et celui d’aujourd’hui, avec la permanence du geste de la trace et du signe…"  Commissariat de Pierre Ouzeau.

 

Marseille (13)  Baselitz, à la pointe du trait, Musée Cantini 19 rue Grignan 13 006 Marseille.  « Ma gravure possède assez souvent le caractère d'un schéma, d'une épure de tableau, de mise au point de questions formelles très précises (...). Ces choses sont plus claires, plus simples, plus solitaires aussi dans la gravure. »

 

Pont l’évèque (14) Image(s) de la danse de Degas à nos jours, à l’espace culturel des Dominicains présente avec le concours de la BNF le monde de la danse en dessins et estampe jusqu’au 18 septembre.

 

Gravelines , musée de l’estampe  présente Mario Avati, il était une fois..., jusqu'au 4 septembre 2011. « L’exposition rend hommage à la donation de 159 estampes (1921-2009) consentie en 2011 au musée. Reconnu pour sa maîtrise de la manière noire, Mario Avati, confère à ses sujets, le plus souvent des natures mortes, poésie, grâce et mystère. »

 

Appel à participation : LE CHANT DE L’ENCRE  est une association de graveurs résidents dans la région de Clermont-Ferrand en Auvergne. Elle propose  pour mai 2012, dans le cadre de la Nuit européenne des musées, aux artistes graveurs intéressés de participer à une exposition autour de l’œuvre de Gustave Doré :  les saltimbanques. Ouvert à tous

 Information près de Association  Le chant de l'encre 6 place Thomas 63000 Clermont-Ferrand
Contact : Michel Brugerolles mmbrugerolles@orange.fr

         

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 23:29

Rembrandt : l'anticonformiste par Marie-Anne Chenerie

 

Le Louvre expose plusieurs oeuvres de Rembrandt , sur le thème de la représentation du Christ . Au delà du fait que, comme pour presque tous les graveurs , je considère Rembrandt, comme le maître, cette exposition m'a fortement impressionnée .

 

J'ai apprécié , d'abord, le fait que Rembrandt a , non pas représenté la figure du Christ ( impossible à représenter ? , en tout cas déjà dans la transgression ) mais l'effet qu'il produit sur toutes les personnes qu'il rencontre: Marthe, Marie marthe-et-marie.jpg], les disciples, le Centurion, la femme adultère ...Comme on ne peint pas le soleil, mais la lumière et les ombres qu'il génère . Dans cette merveilleuse gravure de foule,  ces personnages , de face de dos, de profil, aux vêtements détaillés ou aux silhouettes esquissées, enfants , vieillards, femmes, tout cela dans une grande harmonie sous un apparent désordre et une spontanéité entièrement maitrisée , comme s'il avait voulu représenter l'humanité: variée, inachevée, en évolution , indéfinissable, mais avec le personnage du Christ en point commun .. J'aime cette idée que nous existons par l'effet que nous faisons sur ceux que nous rencontrons , et cette façon de laisser la figure du Christ dans l'ombre ou de dos pour «  zoomer » sur les visages et attitudes de ceux avec qui il est , leur stupeur, leur admiration, leur attente . rembrandtcontre-jour.jpg 

L'autre élément de l'exposition– évident et touchant – est ce rapport entre ces visages du Christ , et les visages des jeunes hommes juifs ( le catalogue dit «  d'après nature, » c'est-à-dire d'après modèle ) rencontrés à l'époque chez les expatriés juifs d'Espagne,. Ce regard doux, en introspection, mais dont on sent la volonté et la force , cette couleur brune et nuancée , ces paupières un peu lourdes, Un regard triste ? Non sérieux, attentif, doux et exigeant, fatigué mais obstiné. C'est un vrai visage d'homme, éternel, depuis les portraits du Fayoum jusqu'à ces beaux visages sépharades d' Afrique du Nord, rencontrés à l'époque chez les expatriés juifs d'Espagne, et aujourd'hui toujours les mêmes . Cette représentation , sans doute audacieuse à l'époque , est si loin de ces images glaciales et conventionnelles , habilement exposées en contraste dans l'expositionchrist conformiste . Voici la description de théologique de l'époque de Tibère, presque caricaturale dans son caractère attendu : «  Taille élevée et remarquable, visage vénérable inspirant à ceux qui le regardent affection et crainte , cheveux couleur de noisette tendre, … ,front large et serein , visage sans ride ni tâches rehaussé d'une rougeur modérée , nez et bouche irréprochables , yeux gris bleu , terribles dans le blâme , doux et aimable dans l'admonestation , joyeux tout en gardant sa dignité , bref le plus beau des fils de l'homme » . Une question : de quoi vous souviendrez vous, longtemps après avoir quitté l'exposition : cette image sur papier glacé ou ce visage , de trois quart, penché, attentif ? Avec ce tour de force technique et spirituel de nous faire comprendre que ce n'est pas un quelconque modèle rencontré dans le port d'Amsterdam ou dans le quartier «  la Nouvelle Jérusalem », mais bien le visage du Christ rembrandt-affiche.jpg 

Enfin, on ne peut pas ne pas évoquer rapidement la technique de « l'impasto », le relief que donne la peinture posée localement en couches épaisse, surtout dans les parties claires , qui donne des effets de lumière incroyables sur la peau, par exemple , où la lumière accroche les irrégularités des couches de matière et donne cette brillance, cette puissance au portait même vu de loin .

 

En réel artiste anticonformiste et certain de son talent, Rembrandt a un rapport tout à fait personnel avec l'inachevé rembrandt-inacheve.jpg frappant surtout en gravure , mais aussi dans ses tableaux . Le génial aquafortiste s'est permis , avec une liberté hors du commun, à l'époque où la gravure était exécutée avec une extrême discipline, et dominait l'image des arts graphiques , une finition tout à fait reconnaissable et personnelle de ses eaux fortes . Se côtoient une grande variété de finition des détails , des zones simplement suggérées, des espaces détaillés à l'extrême, le reste parfois presque « barbouillé » , sans se soucier du dessin . Il s'en justifiait d'ailleurs ( si tant est qu'il ait eu besoin des justifier ) en disant qu'une oeuvre est «  achevée quand le maitre est parvenu à ce qu'il voulait » . Et cette conviction se manifeste d'autant plus que nous sommes en face d'oeuvres de maturité , comme s'il savait de mieux en mieux ce qu'il voulait et choisissait de l'exprimer aussi de cette façon.

D'ailleurs, l'auteur latin Pline le dit bien mieux que moi, évidemment :«  C'est un fait très inhabituel et mémorable que les dernières oeuvres d'artistes et leurs peintures inachevées sont plus admirées que celles qui sont finies , parce qu'on distingue encore le dessin ( dessein ? Ça c'est moi qui l'ajoute ) préparatoire et les véritables pensées de l'artiste ».

 

De là vient sans doute cette extraordinaire impression de réalité, paradoxe frappant quand il s'agit de représenter Dieu .

 

Informations pratiques :

Exposition :Rembrandt et le visage du Christ

Musée du Louvre - Hall Napoléon

Jusqu'au 18 juillet 2011

9h-18h (21h le mercredi et le vendredi), (fermé le mardi)

 

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 22:16

Le graveur ( dire graveur ou graveuse ?) Nathalie Grall expose ses œuvres, la  rétrospective d’une buriniste  qui est inspirée pour donner des titres à ses gravures. gral1.jpg

 

Des petits mondes organiques (végétal ou animal ?)   à découvrir si  vos vagabondages estivaux  vous mènent  vers Chaillé.grall_orbicrocus_solitaire_bis.jpg Nous vous présentons : orbicrocus solitaire, senilophite radoteur et slow ligule.

 grall_senilophite_radoteur_bis.jpg

grall_slow_ligule_bis.jpgInformations Pratiques : Exposition Nathalie Grall jusqu’au 21 août 2011  Galerie Eva Doublet - 243 rue des fougères  Chaillé 17700  Saint-Georges du Bois  http://www.galerieevadoublet.com/

 

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 13:22

Mars-Exposition-Chatenay-Malabry-003.JPG

Mars-Exposition-Chatenay-Malabry-007.JPG

Illustrer un haiku ? Pour quoi faire ? par Marie-Anne Chenerie

 

            Les textes de ces cours poèmes japonais sont courts, structurés, si apparemment simples, sans un seul mot de trop, en voici un qui figure parmi les grands classiques : 

« Le voleur a tout pris

Sauf la lune

A ma fenêtre »

Ryôkan

 

Ce texte nous dérange, nous réveille, nous interpelle, nous avons vécu de moment là, exactement ou de façon symbolique. Mais, et c'est là toute sa force et son originalité, non pas brutalement  ou abondamment, mais au contraire, par ce creux, ce possible, qui ne demande qu'à être rempli par l'apport de celui qui lit.

            Rien de solennel, rien  de long, un signal, une photo, une suggestion fugitive, éphémère, instantané donnée à chacun pour qui la remplisse de sa propre émotion parce qu'il a atteint une zone très intime.

 

            Alors, comment répondre à ce paradoxe : n'est-il pas dangereux de vouloir, par une image, aussi belle soit elle, aussi  évocatrice, aussi techniquement parfaite, enfermer le poème dans une signification nécessairement plus étroite que ce que le poète a offert à chaque lecteur, à savoir y retrouver sa propre émotion ? L'émerveillement et le mystère, propres au haïku ne risquent-ils pas de disparaître au profit d'une représentation, celle d'un seul individu ?

 

            Le Groupe Iota, artistes professionnels et amateurs qui pratiquent la gravure dans l'atelier d'Isabelle Munier à Belleville ) a tenté cette expérience, dans le cadre du «  Printemps des Poètes » ; une soixantaine de poèmes , chacun illustrés par une gravure – eau forte, monotype, aquatinte … -  sont présentés à la Médiathèque de Châtenay-Malabry .

 

            J'en ai retenu trois, qui me paraissent justement respecter cette part de liberté et d'ouverture, en offrant un écho au texte, sans l'enfermer dans une illustration , c'est-à-dire une anecdote, une interprétation .

            La gravure de Françoise Rabaté, illustrant le haïku de Keijia .

« Rends moi mes rêves

Corbeau qui réveille

La lune de brume » IOTA-FRABATE.jpg 

            Mais il peut aussi y avoir une illustration figurative, du haiku de Kobayashi Issa, comme dans la gravure de Monique Gil, cet instantané, vif , léger , mais plein de possibilités et d'inattendu :

«  Sans prendre garde

La grenouille

Franchit ma porte » OIOTAMGIL.jpg

            Et voici, c'est vrai une interprétation personnelle par Anne  Le Menn , mais libre, juvénile dans son attitude presque impossible de cette très jeune fille , du haïku ( toujours Kobayashi Issa) , qui nous parle avec émotion de cet être jeune que nous avons été et que nous sommes encore parfois , même si nous l'exprimons différemment :

«  Matin de printempsvoeux.jpg

Mon ombre aussi

Déborde de joie »

 

            Une gravure est d'abord une empreinte et , comme le haiku, est la trace de ce que nous avons ressenti et vécu et pouvons ainsi transmettre à l'autre, avec l'économie des gris, des blancs et des noirs et la place que nous donnons à la propre interprétation du spectateur.

 

Informations pratiques :

 

Exposition  « Gravures et Haïku : l’empreinte Ze »n jusqu’au 2 avril 2011.

 

Des panneaux des vitrines et une vidéo( de Lucas Sensi ) complètent l’exposition des gravures et des haîku en donnant informations sur  techniques de la créations des gravures.

 

Samedi 19 mars, deuxième session du stage de création de haïku avec Thierry Cazals de 14h30 à 17h30, inscriptions au 01 41 87 69 80 http://www.thierrycazals.fr 

 

Samedis 19  et 26 mars de 16h à 17h 30 rencontre avec des graveurs du groupe IOTA.

 

Samedi  2 avril à 16h à l'auditorium de la médiathèque : concert de la classe d'improvisation libre de Florian Conil par des élèves musiciens et comédiens du conservatoire de Châtenay-Malabry. Après lecture de haïku et sur fond d’une  vidéo utilisant les œuvres de l’exposition, les musiciens improvisent en temps réel, de la musique contemporaine à partir de divers instruments tels que harpe, violon, clarinette, piano, marimba.

 

La Médiathèque 7-9, rue des Vallées 92290 Châtenay Malabry  Téléphone : 01 41 87 69 80.

http://www.mediatheque-chatenaymalabry.net

 

Entrée Gratuite

 

Horaire : Mardi et jeudi : 14h-18h30, Mercredi : 10h-18h30 Vendredi : 10h-12h / 14h-19h Samedi : 10h-17h30

Accès de Paris : RER B station Robinson puis bus 195 : arrêt Mairie. Se diriger vers l’église, la laisser à droite, descendre la rue devant le lavoir.

Mars-Exposition-Chatenay-Malabry-022.JPG

 

 

Partager cet article

Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 22:17

Pierre-Collin-1.jpgLe Graveur Pierre Collin est à la galerie Prodomus, il présente une série d’estampes sur la vie dans les musées : de l’installation de l’exposition Freud, aux visiteurs du Louvre qui photographient plutôt que de regarder les tableaux, Pierre-Collin-louvre.jpgtout le monde si vivant, que nous aimons bien nous aussi observer. Pierre-Collin-2.jpg

Un des plus intéressants des graveurs contemporains, dans la jolie galerie Prodomus, c’est la fête !

 

Information Pratique :

du 5 mars au 9 avril 2011. Galerie PRODROMUS 46, rue Saint-Sébastien 75011 Paris Tél. : 01 43 14 48 25 / 06 60 27 88 92 du mardi au samedi de 14h à 19h et sur RV www.prodromus-galerie.com. Visuels dossier de presse galerie Prodomus

Partager cet article

Repost0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 22:41

Isabelle-Munier.jpgMédiathèque de Châtenay-Malabry et Collectif IOTA

 

Exposition « Gravures et Haïku : l’empreinte Zen » Du 5 mars au 2 avril 2011

 

IOTA est un groupe d'artistes professionnels et amateurs qui pratiquent la gravure, depuis de nombreuses années, dans l'atelier bellevillois d'Isabelle Munier. IOTA, c'est aussi une lettre des alphabets grec, phénicien et hébreu qui évoque la main, et un clin d'œil à la définition qu'Isabelle Munier donne de la gravure: "un presque rien qui change tout". Parce que la gravure allie le souci du détail et la pratique du hasard, elle devait rencontrer un jour l'art du haïku, le poème court qui nous vient du Japon. Francoise-Rabate.jpg


Une vingtaine de graveurs du groupe IOTA ont accepté avec enthousiasme la proposition de la médiathèque de Châtenay-Malabry d’illustrer des haïku dans le cadre de la manifestation nationale du Printemps des Poètes 2011. logo_pdp.pngPlus de soixante gravures résultent de cette confrontation entre estampe et poésie, dont certaines ont été écrites spécialement pour cette occasion. A la variété des techniques de l’estampe employées, répond la richesse des inspirations, dans une exposition sensible et originale.

Jean-Marie-Marandin.jpg

 

Les artistes du groupe IOTA exposent  plus de soixante gravures avec des œuvres de Natalie Balzan, Dominique Billout, Nicole Bouharmont, Marie-Jeanne Brissier, Jean-Pierre Cazes, Moki de Belloy, Véronique de Guitarre, Sylvie Dujoncquoy, Jean-Marie Dumoulin, Nicole Evrard, Monique Gil, Michèle Grasset, Christine Houssin, Marie-Jeanne Laurent, Marie José Lavie,  Odile Le Bail, Anne Le Menn, Jean-Marie Marandin, Viviane Michel, Isabelle Munier, Annie Nédélec, Jean-Guy Paquet, Marie-France Phalip, Françoise Rabaté et Marthe Sougy .

Un haïku accompagne chaque estampe. L’exposition présente un large panorama des techniques de la gravure ; pointe sèche, burin, eau-forte sur vernis dur ou mou, aquatinte, linogravure et enfin des monotypes.

 

 

Informations Pratiques:


Adresse : La Médiathèque 7-9, rue des Vallées 92290 Châtenay Malabry  Téléphone : 01 41 87 69 80.

http://www.mediatheque-chatenaymalabry.net

Entrée Gratuite

Horaire : Mardi et jeudi : 14h-18h30, Mercredi : 10h-18h30 Vendredi : 10h-12h / 14h-19h Samedi : 10h-17h30

Accès de Paris : RER B station Robinson puis bus 195 : arrêt Mairie (3eme). Se diriger vers l’église, passer devant le lavoir, c'est en face .

 

 

 

Dominique-Billout.jpg

 

Douce main

sur le visage

trace son chemin  

Dominique Billout

Partager cet article

Repost0