Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 22:02

 

Né en 1881, Maurice Achener étudie à l'école des Arts décoratifs de Strasbourg. Cet enseignement ne répondant pas à ses aspirations, c’est à Munich à la Kunstakademie qu’il complète sa formation. Il y est l’élève de Ludwig Von Leofftz, et Peter Halm qui lui fait découvrir l'eau-forte. 

En Alsace il est un des membres du groupe d'artiste francophile   La Société  des Artistes Alsaciens " fondé par Georges Ritleng et Emile Schneider. 




Illustration Portrait de Peter Halm (Mainz 1854- Munich 1923) 
par Karl Stauffer-Bern
Portrait of the etcher Peter Halm
1895 


LAURENS-AUTOPORTRAIT.jpgVers 1907-1908 il vient à Paris, il travaille avec Jean-Paul Laurens, qui fut également le professeur de Dunoyer de Segonzac.  

Il est initié à la technique de la gravure sur bois, ou xylographie, par Herbert Lespinasse et Jules Germain

Toute sa vie, il est admiratif des grand maîtres de la gravure Albert Durer, Jacques Callot et Rembrandt, et est influencé par Corot. 






Jean Paul Laurens


Rembrandt-paysage-3-arbres-550-f20b3.jpg

Sources : Dictionnaire des graveurs, Illustrateurs et affichistes francais et étranger (1673- 1950) Tome premier. Gaité Dugnat et Pierre Sanchez. L'échelle de Jacob Dijon MMI.

Dictionnaire de l'Estampe en France (1830-1950), par Janine Bailly-Herzberg Editions Arts et métiers graphiques, 1985.



                                                                                                    Gravure de Rembrandt

Repost 0
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 22:14

 

                                                     « M Achener est un aquafortiste varié, délicat, d’une grande séduction..» Clément Janin

"Sa pointe souple et nuancée se prête admirablement aux paysages qu'il traduit - qu'il s'agisse des brumes du Nord ou du soleil du Midi - et aux figures qu'il évoque." Delteil.


Maurice Victor Achener est né à Mulhouse en 1881. Son père un ingénieur est l'inventeur d'une machine à imprimer en couleurs les étoffres, il favorise son aptitude au dessin  et le sensibilise à la technique. Maurice Achener a 17 ans au décès de son père. La famille s’installe à Strasbourg , et sa mère, connaissant le développement de l’impression sur tissus, l'inscrit à l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg. Il complète sa formation à Munich, il réalise ses premiers travaux de graveur sur cuivre  en 1902 à la Kunstakakademie près de Peter Halm. Il n’a cessé de graver et ce jusqu’à sa mort en 1963.

Il réalisera plus de 500 gravures.  Dans une période marquée par une révolution dans les arts plastique, , il continuera à représenter la nature, dans une tradition classique, mais très personnelle,  travaillant le rendu des matières pierres, bois herbes et de l’atmosphère par des traits d’eaux fortes subtils et délicats. 


Maurice Achener  est un paysagiste, un graveur minutieux et précis,  chaque gravure passe par de nombreux "états", voire jusqu'à plus de 10. Il dispose d’une presse mécanisée dans son atelier et imprime lui-même ses plaques, ce qui n'est pas fréquent, à cette période. Il aime utiliser des papiers du XVIIe siècle pour ses tirages et réalise lui même ses encres. Mais les gros tirages sont confiés avec des instructions très précises à des imprimeurs.

Si beaucoup des gravures ont été réalisées librement en tant que créations autonomes, Maurice Achener se montre également un illustrateur prolifique. Dans ce cas l’artiste se met à l’écoute d’un écrivain, d’une commande d’un cercles de bibliophiles ou d’autres clients pour collaborer à des livres, réaliser des timbres, des cartes de nouvel an ou des
ex libris.


Les illustrations de livres sont l’occasion, de  travailler, voire de diriger en tant que commissaire au livre, avec des équipes constituée d’autres graveurs. Dont certains alors encore jeunes comme Pierre-Yves Trémois, tandis que d’autres sont déjà reconnus comme  Edgar Chahine, Adolphe Beaufrère, et Jean Frélaut. On retrouve également les fameux créateurs de timbres et de "Marianne" Henry Cheffer et Albert Decaris.


Artiste sincère, Maurice Achener a consacré sa vie à son métier et sa passion : la gravure. 

En cliquant sur ce lien  vous accédez à la  catégorie Maurice Achener regroupant les articles traitant des différents aspects de son métier et de sa technique.

Et ici vous trouverez dans la catégorie Ecrits sur Maurice Achener les articles reprenant les écrits sur son oeuvre des critiques et témoins de son époque.

 

Repost 0