Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 22:30

 

Pour exprimer son âme , on n'a que son visage …. Par Marie-Anne Chénerie

 

            On parle beaucoup sur la photo, on dit tout et son contraire, chacun s'autorise un avis, ce média étant plus familier que la peinture ou la sculpture …

            Aussi, je vous conseille d'entrer dans l'exposition « Portraits d'écrivains » à la Maison de Victor Hugo , portaits-d-ecrivains.jpg place des Vosges , sans lire les panneaux de commentaires, ou les critiques du catalogue . Regardez d'abord, laissez vous absorber par ces yeux, ces mains, ces rides, et , si vous n'avez pas reconnu l'auteur photographié , découvrez de qui il s'agit . Voici que se renforce  , se complexifie ou se déconstruit le personnage que vous croyez connaître , par ses écrits ou les récits de sa vie .

 

            Voici le regard fou de Robert Desnos , qui vous «  cueille » dans l'escaliervictorh-_escalier.jpg, regard vert de pervers desnos1.jpg, diriez vous si vous ne connaissiez pas son combat contre le nazisme et ses poèmes pour enfants ,  comme la fourmi : Une fourmi de dix-huit mètres/  Avec un chapeau sur la tête,/  Ça n'existe pas, ça n'existe pas./  Une fourmi traînant un char / Plein de pingouins et de canards, / Ça n'existe pas, ça n'existe pas/.  Une fourmi parlant français, / Parlant latin et javanais, / Ça n'existe pas, ça n'existe pas. / Eh! pourquoi pas?, poème qui m'a toujours ravie .

 

Puis le visage étonnamment serein de Julien Gracq, qui vient de refuser le prix Goncourt , ou le regard narquois de Marguerite Durasecrivains-m-duras_maison-de-la-photographie.jpg, derrière ses immenses lunettes ,ou  les yeux de velours, battus, d'André Malraux.

 

            Mais une citation arrête mon regard, celle de Cocteau : «  Pour exprimer son âme , on n'a que son visage …. ». Le visage, comme le dit la sagesse populaire, miroir de l'âme, lien entre le visible et l'invisible , ou plutôt , ce qui nous permet de voir l'invisible . Diderot, citant le mot de Quentin de la Tour ( un peintre, non un photographe, mais la démarche est la même )  le dit très bien «  Ils croient que je ne saisis que les traits de leur visage, mais je descends au fond d'eux mêmes à leur insu et je les emporte tout entiers ». Ainsi , tout ce qui pourrait « exprimer l'âme », la démarche, la voix, le geste , tout ceci pourrait se retrouver dans ce concentré d'expression qu'est le visage . Et c'est vrai qu'en regardant ce fameux daguerréotype d'Alexandre Dumasdumas_m-de-v-hugo.jpg, on croit voir tout le personnage , truculent, prolifique, ironique , majestueux , si étonnamment métis . Ne serait-ce d'ailleurs pas également l'âme du photographe, qui transparaitrait dans son cliché?

            Et comment ne pas être frappé également par l'évolution de ces visages , dans lesquels on ne peut s'empêcher de penser que l'âme apparait au fur et à mesure de l'âge, de la folie, ou de la maturité : Antonin Artaud artaud.jpgau beau visage jeune et lisse , qui se transforme en un être grimaçant et incontrôlé , Marguerite Duras , dont nous recherchons, étonnés, incrédules, l'architecture du visage si pure dans ce portait vivant et ridé, Malraux, dévoré de tics , après nous avoir montré, lui aussi un visage serein , profond, aux émotions dominées : l'âme se serait elle fait un chemin , au fur et à mesure où la vie de l'artiste a avancé?

            Bien sûr, l'esprit de l'artiste est aussi présent dans ces compositions construites, affectées , Victor Hugo, le maître des lieux, poète maudit sur le Rocher des proscrits, homme aux yeux clos qui écoute Dieu ( rien que ça ..) , jusque sur son lit de mortecrivains-_-v-hugo-mort-ma-de-v-hugo.jpg ,théâtral, noble , définitif . Se moque t-il de nous, de lui même,  dans ces compositions ? Veut il nous persuader de son personnage : bon grand père, homme écrasé par sa pensée, maître des lieux, penseur absolu  ?

 

            En descendant, un gardien, gentil, sentant sans doute mon intérêt, me précise que je n'ai pas vu les appartements de Victor Hugo; je réponds que je les connais déjà, ce qui est vrai, mais je ne lui dis pas que je souhaite marcher place des Vosges, seule, tous ces visages m'accompagnant et me parlant .

            Oui, tout compte fait, le poète a raison , comme toujours:  le visage exprime l'âme .

 

Informations pratiques :

MAISON DE VICTOR HUGO
6, place des Vosges
75004 
Paris 04

jusqu'au 20/02/2011

de 10h à 18h, sauf lundi

 

Les photos de cet article sont extraites des 3 fonds présentés dans l'exposition : les archives de la maison de Victor Hugo, les archives de la collection Roger Viollet et celles de la Maison Européenne de la photographie

 

La Maison de Victor Hugo a organisé également une excellente exposition sur l'orientalisme 

Partager cet article

Repost 0

commentaires