Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 22:19

Exposition dans la salle d'actualité des arts graphiques: bizarre, bizarre par Marie-Jeanne Laurent


Déjà petite, la pièce est rétrécie par des tentures noires, qui sans doute veulent évoquer l'impasse  sans retour, et bien que les illustrations soient fort belles pour la plupart, l'exposition donne l'impression de disparate, d'inachevé, de décousu.

Le Moyen-âge est représenté par un dessin de Bellini sur vélin : trois jeunes seigneurs, élégants, arrogants, faucon au point, rencontrent trois squelettes les regardant de leur cercueil ouvert.
Puis une huile de Hans Baldung, où un chevalier à cheval, athlétique, arrache une jeune fille bien attifée à la mort qui tient la belle robe entre ses dents, tout en semant ses tibias. En plus une intéressante gravure sur bois montre trois squelettes dansant joyeusement une bourrée.
Puis nous voilà à l'époque romantique : le lavis de Delacroix où Hamlet dialogue avec le fantôme de son pèredelacroix.jpggirodet-copie-1.jpg, des dessins de Girodet: Enée apparaissant à Hector, d' Ingres et Gérard : le songe d'Ossian, faux poète galléique et vrai poète écossais du 18e siècle, belle lithographie de Fantin-Latour: Enée et l'ombre d'Hector, pour l'opéra d'Hector Berlioz, "Troie", tête de femme voilée d'un suaire de Gauguin, et ectoplasmes baclés de Victor Hugo  (ne pas lui en vouloir, il a fait de si beaux dessins).
Tout un pan est occupé par des photos du 19e siècle, sans invention et sans poésie: l'auteur superpose des têtes, fantômes bien sûr, à une femme médium, maussade, assise sur une chaise. Il y a là une sorte de drôlerie involontaire. Trucages en vogue paraît-il vers 1900.
Au centre une vitrine montre des plaques métalliques articulées, une espèce de lanterne magique, avec divers personnages, dont Marie-Antoinette et un squelette. Il y a aussi un bel album montrant les costumes d'un ballet où apparaissent des fantômes en suaire noir, et dont l'argument est de Corneille.
La brochure du musée indique un cycle de conférences sur le macabre médiéval, charrettes fantômes, fantasmagories et rituels de passage et oblique sur le cinéma fantastique.
A noter: en mars au Musée d'Orsay, un cycle de films sur "le fantastique gothique" qui doit compléter heureusement cette iconographie : docteur Mabuse au Louvre, et Frankenstein à Orsay.
Vous avez dit bizarre ?  

Informations Pratiques : Exposition « Revenants » Musée du  Louvre  Salle d'actualité des Arts graphiques.  Accès avec le billet d’entrée du musée : 10 € ; Tous les jours de 9 h à 18 h sauf mardi, nocturnes mercredi et vendredi jusqu’à 22 h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires