Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 22:46

Ce que j'aime chez Miguel Barcelo, c'est qu'il est complètement fou .... Par Marie Anne Chenerie

 

            Sa dernière exposition au Musée d'Art contemporain , les Abattoirs de Toulouse montre bien cette oeuvre si riche , dense, faussement naïve , prolifique ,inquiétante et aussi joyeuse .

            Pour commencer, vous « tombez «  sur une sculpture d'un éléphant dressé sur sa trompe barcelo elephant, ce qui , dans la cour de briques roses , dans l'obscurité de la fin de l'après midi est assez surprenant .

            Parmi l' oeuvre si riche et variée  de ce jeune artiste ( né en 1957 , figure de la «  Movida », mouvement culturel espagnol en opposition au régime franquiste, aujourd'hui célèbre dans le monde entier  ) , je retiens quelques natures mortes et figures de son bestiaire .

            Je voudrais ici m'arrêter sur un rapprochement qu'il fait lui même entre un tableau de Chardin chardin la raieet certaines de ses peintures ou aquarelles . Barcelo est très respectueux de l'histoire de l'art, il en connait toutes les techniques , il est humble et admiratif devant un Velasquez ou un Zurbaran et c'est aussi ce que j'aime chez lui .

            Cette oeuvre de Chardin, qui a marqué mon imaginaire , nous montre l'intérieur des êtres , animaux ou fruits, leur intimité  douloureuse ou sereine  : c'est cette immense raie ,  exposant son ventre blanc ( ce blanc qui existe seulement sur le ventre des poissons, à la fois mat et nacré , palpitant ) , fragile et menaçante , dont la forme rappelle ces pélerins espagnols , et qui «   dégouline » ses entrailles tout le long du tableau . Les huitres aussi sont ouvertes et exposées . Le couteau, ligne droite violente,  est là.

            Et voici les oursins de Barcelo , ou encore le poisson au bol barcelo bol et poisson, ou l'autoportait au couteau et au poisson  barcelo autoportrait avec poisson et couteau: nous voyons également l'animal exposé , avec simplicité et sans pathos .

           

 

            Mais Barcelo, c'est aussi un graveur magnifiquebarcelo oignon et un sculpteur plein d'humour , un réalisateur de vitraux magnifique , un aquarelliste subtil qui sait traduire l'Afrique qu'il aime tant, ou encore les animaux , avec un rare don de l'observation barcelo le poulpe .

 

            Il est unique et successeur des plus grands .

 

Jusqu’au au 28 février 2010
Les Abattoirs 76, allées Charles-de-Fitte 31300 Toulouse
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h, 05 62 48 58 00
www.lesabattoirs.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires