Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 21:05

Philippe Auriol: du décoratif au sacré !  par Marie-Anne Chenerie

 

            Lorsque vous voyez ces peintures, votre première réaction est :«  comme c'est agréable!  » : couleurs, motifs , thèmes de la vie courante, avec un léger exotisme pa-vase-chinois.jpg ; devant ces peintures ou gravures fixées sur verre ou sur plexiglas,  vous  ressentez une sorte d'optimisme, de gaieté et vous vous félicitez de ne pas retomber, comme souvent en art contemporain dans ces « happenings »  violents et perturbants, dans ces démarches intellectuelles par lesquelles vous êtes supposé admirer une basket collée au mur ou une toile improbable, blanc sur blanc .... Mais est-ce seulement « joli » , comme le disait notre professeur d'arts appliqués lorsqu'il trouvait un travail bien fait, agréable, mais , sans réelle profondeur, sans prise de risque, ce qui était pour lui, excellent professeur, la reconnaissance par excellence d'un travail d'artiste.

 

            Ici la paire de baskets est peinte, ou plutôt dessinée pa-baskets.jpget mise en scène

 

            Une question importante se pose alors :   l'œuvre a t elle été conçue en fonction du sentiment intérieur de l'artiste , ou d'une attente supposée du public ?

 

            Il y a  certes une démarche décorative, dans le vrai et noble sens du terme: l'inclusion de motifs asiatiques par exemple , les panneaux colorés ou décorés , la mise en page , l'impression que nous avons de voir des papiers collés , parfois à la limite d'une publicité très bien faite, un illustrateur qui met en scène des objets familiers .

            Ensuite : pourquoi choisir des objets , et non pas des visages, des paysages, des abstractions ? Je réponds (mais lui même le fera dans l'interview ci dessous ) , que , s'il a choisi de peindre la réalité ( les objets, les « sacrés » objets )  parce que ce sont des objets qu'il aime , parce que ce sont des objets que tout le monde peut aimer  , parce qu'il les trouve beaux, parce qu'ils sont pour tout le monde.

            Tout ceci nous fait beaucoup penser aux artistes pop, direz vous . Alors ,  Philippe Auriol  artiste pop ? Selon la définition de Warhol, ,  « Les artistes pop faisaient des images que n'importe qui pouvaient reconnaître à la seconde , en descendant Broadway – images de BD, tables de pique nique, pantalons pour homme, célébrités, rideaux de douche ; frigidaires , bouteilles de coca, toutes ces choses magnifiques que les Expressionnistes Abstraits se donnent tellement de mal à ne pas remarquer »; « Les artistes  pop préfèrent, en apparence, l'anecdote au sacré, la distanciation à l'introspection » ( je cite Hector Obalk dans son excellent ouvrage «  Andy Warhol n'est pas un grand artiste » ) ; oui, artiste pop, mais à sa manière bien personnelle.

 

            Donc pour répondre à ces différentes questions , posées devant  les derniers tableaux de Philippe Auriol, , je dirais simplement :

Cet artiste  nous fait remarquer la réalité, non pas violente et dure, mais gaie, colorée, affectueuse, amicale , familière : il aime les choses, et ce qu'elles nous disent ;

Il est entièrement subjectif , car l'objet n'est pas considéré comme un objet , mais comme un signe perçu par le sujet, le peintre, puis le spectateur.

 

Et maintenant , laissons lui la parole, puisqu'il a bien voulu répondre à quelques questions  :

 

Quel est le rapport avec l'Asie , l'art asiatique ?

En fait, ce que j'aime dans l'art asiatique c'est ce mélange de simplicité et de subtilité , qui n'apparait pas tout de suite, et qui se dévoile à ceux qui prennent le temps de regarder ; c'est aussi l'importance du trait, du tracé , du graphisme .

Mais si je veux être plus exact, ce n'est pas seulement l'art asiatique qui m'attire , mais je vais naturellement vers ce qui me touche : je n'ai pas une démarche intellectuelle, mais une démarche affective et je me laisse toucher par ce qui est pour moi important

Quel est le rôle du dessin dans vos œuvres ? Et la place de la technique de gravure ?

Pour moi, la structure, l'armature dessinée est très importante chaises.jpg, c'est par cela que je commence . Dessiner m'aide à démarrer une idée , un projet d'oeuvre . La couleur arrive après et il se peut que l'oeuvre évoluée soit bien différente du projet initial . Mais le tracé , le dessin a été au démarrage . Qui sait d'ailleurs ce qu'il adviendrait si je renonçais à ce structures dessinées ?

Je suis d'ailleurs intéressé par deux démarches particulières: celle du dessin ( le portait tout particulièrement ) et celle de la sérigraphie, non pas en tant que moyen de reproduction, mais comme expression créative . pa-vitrail.jpg

Pourquoi de l'or et de l'argent sur vos tableaux récents ?

C'est en voulant rendre le métal d'une cafetière familière que j'ai utilisé pour la première fois le métal et j'ai aimé cette façon de faire bouger la peinture quand on se déplace , ou selon la lumière, par les reflets , les brillances . Bien sûr, direz-vous , il y a aussi l'or byzantin et ce qui pour moi reste une référence , le diptyque wilton wilton_diptych_456--1-.jpg

Objets «  sacrés » ?

Oui, sacrés parce qu'ils ont une forte personnalité , et puis j'ai aussi voulu exprimer le respect dû à ces objets de tous les jours , aux service qu'ils nous rendent, au travail qui leur a permis d'existerpa-cafetiere.jpg

Hockney ?

Pour moi un grand artiste, toujours en recherche, pour essayer de nouvelles techniques renoncer à ce qu'il sait faire et fait sa gloire , bref un artiste qui « prend des risques ».

 

Informations pratiques : La dernière exposition de peinture acrylique sur plexiglas vient de se terminer à Paris, mais le site de Philippe Auriol vous permettra de retrouver toutes ses oeuvres .

www.philippe-auriol.com

 

 

 

           

Partager cet article

Repost 0

commentaires