Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 23:00

PASSAGE DU TÉMOIN, Cécile REIMS et les graveurs du XVe au XXIe siècle, Affinités électives. Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun

 

Cette carte blanche ouverte à Cécile REIMS offre une exposition d'exception, d’oeuvres choisies par Cécile Reims, essentiellement parmi les collections du musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun et celles du Musée Jenisch de Vevey.

Si l’exposition Passage du témoin est un hommage aux maîtres anciens de la gravure en taille-douce comme aux artistes « modernes », elle est également le plaisir de la rencontre d’artistes graveurs contemporains.

 

Avec des gravures de : Albrecht DURER (1471-1528) Sebald BEHAM (1500-1550) George PENCZ (1500-1550) Heinrich ALDEGRAVER, (1502-1561?) Théodore BRY (1528-1598) Jacques CALLOT (1592-1635) Abraham BOSSE (1604-1676) Harmensz REMBRANDT Van Rijn (1606-1669) Giovanni Antonio CANALETTO (1697-1768) Giovanni-Battista PIRANESI (1720-1778) Francisco GOYA (1746-1828) Rodolphe BRESDIN (1822-1885) Joseph HECHT (1891-1951) Käthe KOLLWITZ (1867-1945) Zoran MUSIC (1909-2005) Pablo PICASSO (1881-1973) Roger VIEILLARD (1907-1989) Jacques VILLON (1875-1963) Albert-Edgar YERSIN (1905-1984) Akira ABE (1949) Konstantin CHMUTIN (1953) Pierre COURTIN (1921) DADO (1933-2010) Sabine DELAHAUT (1973) Eric DESMAZIERES (1948) Yves DOARE (1943) Christian FOSSIER (1943) José HERNANDEZ (1944) Alexis KERMOAL (1958-2002) Isle LIERHAMMER (1939) François LUNVEN (1942-1971) Philippe MOHLITZ (1941) Gérard de PALEZIEUX (1919) Erling Longva VALTYRSON (1955) Jean-Pierre VELLY (1943-1990) SUO YUAN WANG (1978) Albert WODA (1955) Safet ZEC (1943) et de Cécile REIMS …

 

Informations pratiques

 

Les mercredi, jeudi, vendredi : 14h à 18h Samedi - dimanche : 10h-12h et 14h-18h Fermé le 1er mai - Entrée libre et gratuite

Rue de l’Hospice Saint-Roch – B.P. 150 – F. 36105 Issoudun cedex

Tél : 02.54.21.01.76 – Fax : 02.54.21.88.56 – e-mail : museepublic@issoudun.fr


 
Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 22:13

 

Les journées Européennes des métiers d’art

Le Salon du Livre Ancien et de l’Estampe au Grand Palais

 

ltm_rel_jmda-diff-em.jpgVéronique  Sala-Vidal  aime les beaux  livres et leur contenu : dans son atelier de Châtenay-Malabry , elle les restaure (hors reliures) et les mets en scène par ses reliures , elle vous transmettra sa passion pour son  travail de relieur designer lors de la journée des métiers d’Arts et exposera des pièces rares issues de collections privées au prochain Salon du livre ancien au Grand-Palais.

De la création originale :

Graphiste designer de formation (École nationale supérieure d'art, Villa Arson Nice, 1983). Elle découvre la création de reliures chez un relieur parisien, se forme auprès d'autres relieurs réputés, et elle suit la formation en reliure et dorure à l’École Estienne de Paris. En 1996, elle ouvre son atelier spécialisé dans la création de reliures de haut niveau destinées au patrimoine écrit. Novatrice dans son travail où la couleur prime, elle est un créateur reconnu et elle enseigne depuis 1994.

Le transfert d’un savoir faire :

Véronique Sala-Vidal a été maître de stage (Métiers d'art en Bibliothèques 1996-97), et chargée de cours à : L'UCAD de Paris, à l'ACMA de la Ville de Paris.

Véronique Sala-Vidal dispense également des formations dans son atelier  de Châtenay-Malabry

Information Pratique

Les journées Européennes des métiers d’art

Les vendredi 30 samedi  31 mars et dimanche 1 avril.

Horaires des visites : 14h00-15h30 et 15h45-17h00.

Uniquement sur rendez-vous,

Contact  au 01 82 00 69 08  de 14 h à 19 h.

Site :www.journeesdesmetiersdart.eu

 

Le salon du livre ancien et de l’Estampe au Grand-Palais – « La justice, de Villon à  Simenon »

La bibliothèque du Barreau de Paris sera l’invitée d’honneur de cette 24e édition.

L’un des plus importants événements consacrés au livre ancien dans le monde, le salon propose de découvrir des documents, témoins de la richesse du patrimoine écrit universel des origines à nos jours.

Vendredi 27 avril au dimanche 29 avril  - Stand F 14.

Horaires : 11h à 20 h.
Site :  www.salondulivreancienparis.fr

 



 

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 07:59

 MARIE LAVIE : PARIS & PATMOS

paris-M-Laviejpg.jpg 


 

  

 

 

Paris-Marie-Lavie.jpg 

 

PARIS & PATMOS : regroupe les deux expressions artistiques de Marie Lavie, le paysage et l’icône. C’est entre Paris et l’île grecque de Patmos que l’artiste  travaille, dans des ateliers aux univers apparemment opposés, Paris l’urbaine, aux camaïeux de gris, Patmos, la sauvage, aux diamants de lumière. Ces deux lieux, devenus l’essence d’une oeuvre tant profane que spirituelle sont réunis à l’Atelier Gustave à Paris, qui présente une trentaine d'icônes néo-byzantines et une cinquantaine de paysages, monotypes et pastels, sur Paris et sur Patmos, l’île de l’Apocalypse. 

Caché dans une cour de la rue Boissonade, l’Atelier Gustave possède le charme des ateliers d’artistes de la fin du XIXe siècle, il est l'ancien atelier du sculpteur Gustave qui s'est distingué dans la décoration du Grand Palais. 

Information Pratique

Jusqu’au  25 mars 2012

Atelier Gustave, 36 rue Boissonade, Paris 14e (près de la Fondation Cartier),

Métro Raspail ou Port Royal

Horaires d’ouvertures : tous les jours 13h-20h (en présence de l’artiste) dimanche : 14h-19h

Samedi 24 mars  à 16h : chants byzantins par Dimitrios Zaganas

Entrée gratuite.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:01

 

Tapiès, hommage  par Marie-Anne Chenerie

 

Tapiès , peintre abstrait ? C'est ainsi que la plupart des critiques l'ont qualifié , lors de sa disparition il y a quelques semaines .tapies4.jpg

Pour moi, Tapiès n'est pas un «  abstrait », c'est un humaniste, un résistant , un Catalan, un dessinateur, un graveur, un grand homme .

Concret, physique,terrestre presque par les matières qu'il utilise: sable, plâtre , terre, et les signes , griffures , lacérations de ses oeuvres. Je retiens l'énergie et la puissance de ses  peintures et de ses gravures , toutes ses références  ( Asie, Afrique, Inde..) avec ses fameuses croix , souvent noires, qui sont en fait deux « T » , celui de son nom et celui du prénom de sa première épouse Térésa .

Il est le contemporain de Beuys, de Tinguely, de Burri , et comme eux il a su intégrer dans son art le quotidien , ses accidents, ses dégradations , ses matériaux , avec , de mon point de vue , une énergie supplémentaire .

 

Il me plait que ce farouche opposant politique, indépendant, ait pris ses distances avec le dadaïsme et Dali , qu'il se soit détourné d'une abstraction française jugée trop «  élégante » , qu'il ait donné une oeuvre personnelle , reconnaissable entre toutes.

 tapies-1.jpg

Le «  dernier grand artiste du Xxè siècle » était aussi un immense graveur , et son travail sur les valeurs qui se côtoient et s'assemblent  sont d'une grande force .

 tapies-3.jpg

La photo de Tapies devant son oeuvre est extraite de 20minutes.fr

 

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 20:57

 

Créé en 1979 sous l’égide de la Fondation de France en hommage au graveur et maître-imprimeur Roger Lacourière,  Le prix de gravure Lacourière  est destiné à récompenser un graveur en taille-douce.

Prix biennal, décerné par un jury composé de 12 membres, conservateurs de musées et du Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France, de techniciens, de critiques et d’historiens de l’art, le Prix Lacourière sera pour l’année 2012 d’un montant de 8000  Euros.

Les personnes souhaitant concourir à ce prix pourront également trouver ce règlement sur les sites Internet
de la Fondation de France et de la Bibliothèque nationale de France:
www.fdf.org
www.bnf.fr/pages/collections/dpt_estampes.htm


 

PRIX DE GRAVURE LACOURIERE 2012

 

Ce prix biennal, d'un montant de 8000 Euros, est destiné à récompenser un graveur en taille-douce. Il a été créé par Madeleine Lacourière en 1979 sous l'égide de la Fondation de France en hommage au graveur et maître-imprimeur Roger Lacourière.

 

CONDITIONS DE PARTICIPATION AU PRIX Les estampes présentées doivent être imprimées en taille-douce. Le candidat doit être vivant et avoir 45 ans au plus l'année de sa participation au prix. Il doit être de nationalité française ou résider en France depuis 3 ans. Ses gravures doivent avoir été exécutées dans les 5 dernières années.

 

Le prix n'est pas anonyme : les envois sont adressés ou présentés sous le nom du candidat qui joindra son curriculum vitae et la liste détaillée (titre,technique,date) des œuvres déposées. Sauf pour le lauréat, le nom des candidats ne fait pas l'objet d'une diffusion ou publicité.

 

DEPOT DES ŒUVRES Les œuvres non encadrées peuvent être déposées du lundi au vendredi (samedi sur rendez-vous), entre 10h00 et 13h00 ou adressées sous pli recommandé au : Secrétariat du Prix Lacourière Département des estampes, Bibliothèque nationale de France 5, rue Vivienne 75002 Paris à partir du 02 avril et jusqu'au 30 avril 2012, le cachet de la poste faisant foi. Les candidats peuvent déposer de trois à cinq gravures de leur choix; ils porteront sur leur envoi ou dépôt la mention "Prix de gravure Lacourière". RETRAIT DES ŒUVRES Les œuvres devront être retirées du 29 mai au 29 juin 2012, de 10h00 à 13h00.

 

Les dossiers qui n'auraient pas été repris seront renvoyés uniquement aux candidats qui auront joint une enveloppe affranchie au tarif en vigueur. COMPOSITION DU JURY Le Jury est composé de 12 membres, conservateurs de musée et au département des Estampes de la Bibliothèque nationale de France, de techniciens, de critiques et d'historiens de l'art.

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 20:28

Markus Raetz un tonton la bricole qui chatouille les méninges  par Anne Le Menn

 

 

La gravure et la sculpture ont  beaucoup de points communs, l’exposition de Markus Raetz à la BNF , présente ces deux  productions de l’artiste et le met en évidence.  Le fil de fer ou le tracé du burin se tordent,  prennent des virages  et dessinent  des profils sur le mur par leur ombre ou par l’encre sur le papier imprimé.

Souvent ce sont les vides entre les formes qui sont destinés à nous attirer. Dans tous les cas une double lecture s’opère, et par le jeu des illusions d’optiques une autre image remplace la première impression visuelle.  Un  OUI peut littéralement se transformer en NON.

Nous sommes dans une salle de jeux et invités à se faire chatouiller le cortex cérébral  par le biais des nerfs optiques. Tout cela ne pourrait  être que démonstration  scientifique  ou prouesse technique,  mais cela s’avère  beau et émouvant sans que l’on sache pourquoi.  

La démarche de l’artiste, sa quête perpétuelle  de ne pas s’ennuyer dans son atelier, me fait penser à ces personnes habiles de leur mains et qu’on aime visiter car  elles ont toujours quelque chose de  nouveau à nous montrer. Que ce soit des horlogers ou des  tontons la bricole qui nous stupéfient par leur capacité à  réparer ou refaire du neuf avec  du  vieux. Ils ont le même air serein que Markus Raetz quand il concrétise  avec minutie les idées qu’il a noté dans ses carnets de croquis. Et les  concepts qui plaquent sur chaque oeuvre un discours sur le pourquoi et le comment,  deviennent  alors inutiles

 

Markus Raetz, Gaze, aquatinte en couleurs, 2001

 © ADAGP, 2011 - BnF/département Estampes et photographie

 

Informations pratiques Markus Raetz.Estampes / sculptures

Site Richelieu  mardi - samedi de 10h à 19h

dimanche de 12h à 19h  sauf lundi et jours fériés 7 €

Jusqu’au 12 février 2012   Richelieu / Galerie Mansart

Repost 0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 19:00

 

 Cécile Reims par Marie-Jeanne Laurent

 

Cecile-Reims.jpgBurins très fins, pointe sèche en second, papier vélin d'Auvergne et vélin Rives, encollage de papier japon ivoire. C'est tout et c'est assez pour un travail d'une virtuosité inhumaine (quand on connait la difficulté du burin),  qui peut se comprendre par une citation de Victor Ségalen dont elle illustre "la muraille de Chine" :
"on fit comme toujours un beau voyage, ce qui n'était qu'un voyage au fond de soi"

Paysages hors du temps, arbres morts, anatomies végétales illustrations de livres et poésies mystiques,
un sommet avec 15 petits burins intitulés "Kadish" (la prière des morts), hommage à sa mère disparue en fumée, où elle s'inspire de Bellmer dont elle a été la "traductrice"-graveur, mais dont elle épure l'érotisme pesant.

 

Visuel Cécile Reims L’Herbier charnel 2002-2003 – Burin  Collection Musée Jenisch, Vevey © ADAGP Paris, 2011

 

Informations  Pratiques

Cécile Reims L'œuvre gravé, 1950-2011

Musée d'art et histoire du judaïsme, 71 rue du temple, métro Rambuteau,
du lundi au vendredi, de 11h à 18 h,  prolongation jusqu'au 11 mars 2012

 

Visite guidée de l'exposition temporaire
Cécile Reims, graveur
Comment naît une gravure ?

Dimanche 5 février 2012 à 14 h 30
Visite exceptionnelle de l’exposition par l’artiste
Cette présentation sera suivie d’une signature à la librairie du musée.

 

Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 20:42

 

Doré : Julien ? Non, Gustave  par Marie-Anne Chenerie

 

6 janvier, 150ème anniversaire de la naissance de Gustave Doré ( né à Strasbourg le  6 janvier 1832) , un des plus grands graveurs  français ( et , par ailleurs, effectivement arrière-arrière  grand oncle de Julien , une certaine ressemblance physique ?)  .

 

Nous avons , pour la plupart d'entre nous, dans notre mémoire, une illustration de Gustave Doré : les Contes de Perrault, Jules Verne, les Fables de la Fontaine , Rabelais, Dante....

barbebleue.JPGRegardez par exemple cette illustration de «  Barbe-Bleue », le mari , davantage ogre et monstre qu'humain , barbe longue et drue, vêtement proche de poils animaux , dominant ,  et  la jeune femme hypnotisée, jeune , frêle, cambrée sous la violence du mari bestial , qui fixe déjà la clé  comme si elle voyait son destin . C'est , au moins pour ce qui me concerne, mon enfance qui est convoquée , et plutôt d'ailleurs la part d'inquiétude, de mystère , de violence qui est dans toute enfance , et qui nous construit pour toute la vie , comme ces contes si proches des mythes transculturels.

 

Donc génie de l'illustrateur Doré, qui a su  s'approprier  ces textes éternels tout en nous proposant une lecture personnelle , inventive, et qui sait nous toucher , mais aussi génie du graveur , qui a su  transformer la technique, s'affranchir des traditions, mettre en avant le mouvement , le contraste, alors peu développé dans les illustrations de livres . Il a connu d'ailleurs unimmense succès  de son vivant , ce qui est plutôt rare  dans sa discipline, et meurt à 51 ans , en laissant une oeuvre immense de dessins, gravures , peintures et aquarelles ( moins connues ..)

 

 dore-petit-poucet.jpg

dore-portrait.jpgLes illustrations sont tirées du site Gallica de la BNF , le beau portait  de Gustave Doré est une lithographie de la collection  de l'école Nationale des Beaux Arts

 

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 20:44

Les expos que l’on peut ne pas voir à Paris en cette fin d’année : Par Michel Duvail  

 

2001 – 2011 Soudain Déjà – Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts

Un fourre tout indigeste que l’on a envie de voir se terminer le plus rapidement possible et non il y a aussi un étage à voir. A vous faire enrager de la vacuité de la production présentée.

 

Les mathématiques : un dépaysement soudain – Fondation Cartier

  Je m’attendais à une superbe exposition comme c’est très souvent le cas à la Fondation Cartier. Cette exposition est globalement une déception : hermétique, pleine de vide. Pourquoi avoir mis cette superbe sculpture au sous –sol à l’élan coincé par le faux plafond ?

 

Les hôtels particuliers une histoire parisienne à la cité de l’architecture et du patrimoine

  Comme très souvent les expositions de la cité de l’architecture et du patrimoine expos sont aussi lourdes qu’une forêt noire à la fin d’un repas de Noël. Le lieu d’exposition : un long couloir de sous-sol ne se prête pas à la présentation du charme des hôtels particuliers. Une mention particulière pour les hôtels disparus comme le Palais Rose de l’avenue Foch.

hotels.jpg

 

Champs – Elysées - les illuminations

Dans la série, c’était mieux avant, les larmes bleues avaient de l’élégance. Cette année les cercles autour des arbres font penser à des barriques étriquées ratatinant l’avenue. 

 

 

Cézanne matisse et Picasso, l’aventure des Stein – Galeries du Grand Palais

C’est toujours la même chose au grand palais, la foule, le piétinement garanti, pour voir toujours le même « top 10 » des artistes  peintres qui font exploser les compteurs chez Christie’s?

 

Diane Arbus – Jeu de Paume

Qui me renforce dans ma conception que la photographie est un art mineur.

arbus

 

 

Des hommes et des jeux – Galeries du Grand Palais

Allez plutôt faire les vitrines des grands magasins au moins c’est gratuit.

 sapin.jpg

 

Les illustrations sont des photos personnelles ou ont été extraites du dossier de presse.

 

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:51

L’automne s’installe, les expositions fleurissent.

photo sabine kLe graveur Sabine Krawczyk est à la galerie Tillier 27 bis rue Duret 75016 Paris, dans le cadre de la première édition des portes ouvertes à l’art du XVIème.

 Tandis que Christine Bouvier raconte "Ce que l'oeil ne voit pas" au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq 31 Grande Rue 95290 L’Isle Adam, tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h jusqu’au 26 février 2012.

 La Biennale de l’estampe de Saint-Maur. Dimanche 27 novembre, deux visites commentées vous sont proposées pour (re) découvrir la Biennale de l'Estampe, consacrée au thème Paysages urbains. A travers une approche des différentes techniques représentées dans l'exposition et des multiples sources d'inspiration des artistes, ces visites seront l'occasion de s'interroger sur la vision de la ville et de son paysage que nous transmettent les 53 artistes sélectionnés.
Ces visites commentées sont gratuites et d'une durée d'1 h 15 à 15 h et 16 h 30.

 

La Biennale de l’estampe de Sarcelles Biennale internationale de la gravure, jusqu’au dimanche 4 décembre 2011 Le samedi et le dimanche de 15 h à 19 h Horaires d'ouverture : entrée libre du lundi au vendredi de 17 h à 19 h, le samedi et le dimanche de 15 h à 19 h Renseignements : espace de l’école d’art Janine-Haddad 5 route de Garges 95200 Sarcelles (village).

 

9 artistes contemporains regardent "entre les murs". Alberto BALI (Peintre) - Corinne BOTH dit PARKER (photographe) - Alexia BRETAUDEAU (photographe) - Nicolas CHORIER (photographe) Pascale HEMERY (Peintre-graveur) - HORFE (grapheur) - Florianne de LASSEE (photographe) - Hervé ROCHE (peintre) -Julien ROUX (grapheur). Exposition ouverte tous les jours du 25 novembre au 27 novembre 2011 Espace Commines 17, rue Commines  75003 Paris.

 

Le Salon Page(s) commence sa 14eme édition, Salon de la Bibliophilie Contemporaine 25, 26, 27 novembre 2011 Espace de Charenton 327 rue de Charenton 75012 Vendredi de 14h à 22h samedi de 11h à 20h dimanche de 10h à 19h. C’est gratuit.

 

 

Repost 0