Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 20:49

Expositions


A l'Ouest Brest

François Dilasser
au Musée des beaux-arts de Brest dans une exposition intitulée "les rois ont perdu leur couronne pour un chapeau" le peintre de Lesneven, ne se prend pas au sérieux, mais travaille avec sérieux plusieurs heures par jour, il regrette "maintenant je suis plus lent". De son bel atelier blanc de Brignognan sortent des peintures colorées et énergiques. Il utilise un système de séries, souvent à partir d'une oeuvre d'un peintre qui d'ailleurs ne lui plait pas forcément tant que cela, et au bout d'un moment cela vient, devient vivant. Le résultat sur les baigneuses de Cezanne est probant. Il fait un petit croquis sur son petit carnet d'un morceau de ciel et c'est le départ de toiles aux nuages noirs de bitume, du bleu et du blanc. C'est une rétrospective sur un créateur, qui n'a pas l'intention de s'arrêter "au bout de 3 jours sans mon atelier, j'ai besoin de revenir" tant mieux pour lui et pour nous. Jusqu'au 15 juin 2008
http://applications-internet.brest-metropole-oceane.fr/VIPVL11/aspx/HTVL000.aspx?VGST_PAGES=detail&VGST_DETAIL=Evenement&VGNN_IDEVT=11157

QUIMPER
"Henri Matisse au fil de la ligne-gravures" au musée des beaux arts de Quimper. Matisse a pratiqué toutes les techniques de gravure et d'impression sur papier : pointe sèche, aquatinte, la gravure sur bois la linogravure, et le monotype. L'exposition présente soixante trois oeuvres de ce type jusqu'au 15 juin 2008.

PARIS 


Van Dyck graveur. L’art du portrait Paris, musée du Louvre jusqu'au 5 mai 2008
Dosssier de presse 
 

C’est l’année du bicentenaire de Daumier avec de nombreuses expositions « Daumier l’écriture lithographique » à la bibliothèque nationale de France site Richelieu Paris jusqu'au mars au 8 juin 2008 

D'autres informations sont indiquées sur le site  des amis de Daumier
www.honore-daumier.com

Goya Graveur,  le grand graveur espagnol est au Petit Palais jusqu'au 8 juin 2008
www.petitpalais.paris.fr
 
 

Le graveur Marie Jeanne Brissier présente des gravures dessins et collage dans l’exposition « la fête comme …  un rêve » du 1 er avril au 6 avril 2008


Carnaval-aux-oranges.jpg

 

Atelier Gustave 8 rue Boissonade Paris 14 eme

 http://www.mj.brissier.fixoo.com/

 













Oeuvre de Marie Jeanne Brissier

Le Salon de l'estampe au Grand Palais du 18 au 20 avril 2008 
salon-estampe.gif








PONT-L’EVEQUE
 

A l’espace culturel Les dominicaines de Pont-L’Eveque le peintre Masao Haijima du 12 avril au 29 juin, les vues raffinées et sensibles des toits de Paris.

http://espacelesdominicaines.over-blog.com/article-15701164.html

 

Londres

 

Le British Museum programme une exposition d’estampe en avril 2008. L’exposition « la scène américaine : estampes de Hopper à Pollock »  permettra de présenter 147 travaux sur papier de 74 artistes américains couvrant les années de 1900 à 1960. Cette période a non seulement connus de grands changements artistiques mais également sociaux et politiques. Les artistes américains ont montré cette évolution. De John Sloane, George Bellows, Edward Hopper, Grant Wood, Josef Albers, Alexander Calder, Louise Bourgeois à Jackson Pollock .
Les plus anciennes oeuvres montrées, commencent vers 1905 et décrivent la vie quotidienne dans le milieux urbain où les building bloquent l’horizon, avec John Sloane et les combats de boxe de George Bellows.

Dans les années de récession la gravure fut encouragée par le gouvernement américain dans le cadre du The WPA Federal Art Project , cette action visait à répandre la culture artistique et à donner du travail aux artistes. Beaucoup de domaine des arts plastiques furent ainsi subventionnés et en ce qui concerne l’estampe on avance le chiffre de 240 000 gravures créés dans ce contexte, on dénombre 17 000 sculptures pour la même période.

Les œuvres de l’exposition sont sorties des riches collections de gravure de The britism Museum qui compte aussi une eau forte de Maurice Achener acquise en 1949.

 « The american scene : Prints from Hopper to Pollock » du 10 avril au 7 septembre 2008.   Salle 90;
La scène américaine: estampes de Hopper à Pollock

http://www.britishmuseum.org/whats_on/future_exhibitions/the_american_scene.aspx



A venir

Vannes
La passion de l'estampe collection de Denise Delouche 
Denise Delouche a écrit dans la revue "Ar Men" des articles sur les artistes ayant représentés la Bretagne au XIX eme siècle, c'est en effet un des sujets sur lesquel ce professeur a beaucoup travaillé. le musée de Vannes présente sa collection d'estampes  étant donné les connaissances sur ce sujet de Denise Delouche cela devrait être captivant.du 7 juin au 30 septembre 2008.

Pont-L’Eveque

Edgar Chahine (1874- 1947) peintre graveur du 5 juillet au 28 septembre http://espacelesdominicaines.over-blog.com/article-15701164.html

 
Rennes 
Luc-Olivier Merson (1846-1920)  le peintre qui a eut dans son atelier bien des amis de Maurice Achener fera l'objet d'une exposition à Rennes en fin d'année. Luc-Olivier Merson a eu entre autres pour élèves Paul Adrien Bouroux, Raymond Jules Koening, André Engel. Alexandre Urbain). Luc Olivier  Merson est d'origine nantaise, et fut considéré à son époque commme un peintre majeur. Un thème d'exposition original qui permettra de se faire une idée sur ce peintre catalogué comme académique, car c'est bien Matisse et Picasso mais nous avons aussi le droit de voir autre chose. Au  musée des beaux arts des Rennes du 9 décembre au 8 mars 2009.


 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 21:36

Bourse Jean Claude Reynal Résultat
 

ciel-bleu.jpgLe prix de la fondation Jean-Claude Reynal .

La fondation a attribué la bourse 2007 à Mademoiselle  Marzia Dalfini

d’origine italienne la lauréate qui travaille actuellement à Barcelone projette d’étudier à Berlin les différentes techniques de l’impression sur papier.










Oeuvre de Jean Claude Reynal




Expositions


A l'Ouest Brest

François Dilasser
au Musée des beaux-arts de Brest dans une exposition intitulée "les rois ont perdu leur couronne pour un chapeau" le peintre de Lesneven, ne se prend pas au sérieux, mais travaille avec sérieux plusieurs heures par jour, il regrette "maintenant je suis plus lent". De son bel atelier blanc de Brignognan sortent des peintures colorées et énergiques. Il utilise un système de séries, souvent à partir d'une oeuvre d'un peintre qui d'ailleurs ne lui plait pas forcément tant que cela, et au bout d'un moment cela vient, devient vivant. Le résultat sur les baigneuses de Cezanne est probant. Il fait un petit croquis sur son petit carnet d'un morceau de ciel et c'est le départ de toiles aux nuages noirs de bitume, du bleu et du blanc. C'est une rétrospective sur un créateur, qui n'a pas l'intention de s'arrêter "au bout de 3 jours sans mon atelier, j'ai besoin de revenir" tant mieux pour lui et pour nous. Jusqu'au 15 juin 2008
http://applications-internet.brest-metropole-oceane.fr/VIPVL11/aspx/HTVL000.aspx?VGST_PAGES=detail&VGST_DETAIL=Evenement&VGNN_IDEVT=11157

QUIMPER
"Henri Matisse au fil de la ligne-gravures" au musée des beaux arts de Quimper. Matisse a pratiqué toutes les techniques de gravure et d'impression sur papier : pointe sèche, aquatinte, la gravure sur bois la linogravure, et le monotype. L'exposition présente soixante trois oeuvres de ce type jusqu'au 15 juin 2008.


PARIS 


Van Dyck graveur. L’art du portrait Paris, musée du Louvre jusqu'au 5 mai 2008
Dosssier de presse 
 

C’est l’année du bicentenaire de Daumier avec de nombreuses expositions « Daumier l’écriture lithographique » à la bibliothèque nationale de France site Richelieu Paris du 4 mars au 8 juin. 

 D’autres expositions qui sont indiquées sur le site des amis de Daumier:

www.honore-daumier.com

Goya Graveur,  l'espagnol est au Petit Palais jusqu'au 8 juin 
www.petitpalais.paris.fr
 

Fontenay aux Roses 
Une exposition intéressante dans l'aridité culturelle  de la banlieue parisienne .La méditahèque de Fontenay aux Roses présente une rétrospective de  Jacques le Chevallier (1896-1987), cet artiste fut peintre, graveur, décorateur, illustrateur, designer et  créateur de vitraux. Il a réalisé certains des vitraux comptemporains de Notre Dame de Paris. L'exposition aborde les différents aspects de ce travail. Des pièces particulièrement étonnantes sont présentées : des lampes de  bureau des années 1930 et un grand vitrail religieux circulaire. Exposition "Le Chevallier, sculpteur de lumière" jusqu'au 5 avril 2008.

Expositions A venir

 

PARIS 
Carnaval-aux-oranges.jpg

Le graveur Marie Jeanne Brissier présente des gravures dessins et collage dans l’exposition « la fête comme …  un rêve » du 1 er avril au 6 avril 2008

Atelier Gustave 8 rue Boissonade Paris 14 eme

 http://www.mj.brissier.fixoo.com/

 








Oeuvre de Marie Jeanne Brissier

Le Salon de l'estampe se tiendra au Grand Palais du 17 au 20 avril 2008 
salon-estampe.gif








PONT-L’EVEQUE
 

L’espace culturel Les dominicaines de Pont-L’Eveque propose courant 2008 deux expositions à ne pas manquer :

 

Le peintre Masao Haijima du 12 avril au 29 juin, les vues raffinées et sensibles des toits de Paris.

 

Edgar Chahine (1874- 1947) peintre graveur du 5 juillet au 28 septembre http://espacelesdominicaines.over-blog.com/article-15701164.html

 

Londres

 

Le British Museum programme une exposition d’estampe en avril 2008. L’exposition « la scène américaine : estampes de Hopper à Pollock »  permettra de présenter 147 travaux sur papier de 74 artistes américains couvrant les années de 1900 à 1960. Cette période a non seulement connus de grands changements artistiques mais également sociaux et politiques. Les artistes américains ont montré cette évolution. De John Sloane, George Bellows, Edward Hopper, Grant Wood, Josef Albers, Alexander Calder, Louise Bourgeois à Jackson Pollock .

Les plus anciennes oeuvres montrées, commencent vers 1905 et décrivent la vie quotidienne dans le milieux urbain où les building bloquent l’horizon, avec John Sloane et les combats de boxe de George Bellows.

 

Dans les années de récession la gravure fut encouragée par le gouvernement américain dans le cadre du The WPA Federal Art Project , cette action visait à répandre la culture artistique et à donner du travail aux artistes. Beaucoup de domaine des arts plastiques furent ainsi subventionnés et en ce qui concerne l’estampe on avance le chiffre de 240 000 gravures créés dans ce contexte, on dénombre 17 000 sculptures pour la même période.

 

Les œuvres de l’exposition sont sorties des riches collections de gravure de The britism Museum qui compte aussi une eau forte de Maurice Achener acquise en 1949.

 

« The american scene : Prints from Hopper to Pollock » du 10 avril au 7 septembre 2008.   Salle 90;
La scène américaine: estampes de Hopper à Pollock

http://www.britishmuseum.org/whats_on/future_exhibitions/the_american_scene.aspx

l

 

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 23:06

achener-copie-1.gif
Bordeaux

 

Le fils de Jean Frélaut,  a créé à Bordeaux un atelier de gravure, appelé la Belle Estampe. Une exposition regroupe les œuvres des artistes qui fréquentent ce lieu de travail.

 

LES GRAVEURS ASSOCIES de LA BELLE ESTAMPE

Exposent du 5 au 15 février 2008

ESPACE LEBERTHON

CREDIT MUNICIPAL

29, rue du Mirail à Bordeaux

ouvert du lundi au vendredi de 11h00 à 17h00

 AVENEL - DARTOIS - DUCHEIN - DUSSEL - FONTAINE - de GILLES - GOLDIE - HERMOUET - LANGE  -MARNIE - MIKULJAN - MOULINE - RECHE - THUAUDET - TEMPORELLI - VAPPEREAU


VANNES 
 

Pierre Collin peintre et graveur à la Cohue Musée des Beaux Arts de Vannes jusqu’au 24 mars.

http://www.mairie-vannes.fr/culture/musees/les_expositions_des_musees/115/index.html?&VIEW=DETAIL&AID=255 

PARIS 
A la crypte de la Bibliothèque Nationale site Richelieu
Richard  Davies, 87 gravures de ce gallois né en 1947 et décédé à Paris en 1991. Un monde sensible de petites histoires en noir et blanc. Les techniques de l'aquatinte, de l'eau-forte , vernis au sucre sont  le plus souvent mélangées.  
Exposition Richard Davies 

Van Dyck graveur. L’art du portrait Paris, musée du Louvre jusqu'au 5 mai 2008
Dosssier de presse 
 

A venir :

 

L’année du bicentenaire de Daumier avec de nombreuses expositions « Daumier l’écriture lithographique » à la bibliothèque nationale de France site Richelieu Paris du 4 mars au 8 juin. 
www.honore-daumier.com

 

Pont-L’Eveque 
L’espace culturel Les dominicaines de Pont-L’Eveque propose courant 2008 deux expositions à ne pas manquer

Le peintre Masao Haijima du 12 avril au 29 juin, les vues raffinées et sensibles des toits de Paris, par un virtuose du dessin.

 

Edgar Chahine (1874- 1947) peintre graveur du 5 juillet au 28 septembre a aussi aimé représenter Paris mais par le portrait du monde attachant de ses habitants, de ses miséreux aux belles femmes.

   

http://espacelesdominicaines.over-blog.com/article-15701164.html

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 19:18
undefined

Pour passer en gravures à la nouvelle année :

Exposition  Alberto Giacometti, retrospective de ses estampes, la série des lithographies sur Paris, donne des envies de dessiner au plus vite.
 

Jusqu'au 13 janvier 2008


Exposition à la Bibliothèque nationale de France, Site Richelieu, Galerie Mazarine, issue des collections de la Fondation Alberto et Annette Giacometti et de la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

Horaires d'ouverture :
Mardi - samedi de 10 h à 19 h
Dimanche de 12 h à 19 h sauf lundi et jours fériés


Le site de la Bibliothèque Nationale 

Et toujours l'exposition Allemagne les années noires   au musée Maillol

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 16:06

Exposition "Allemagne, les années de guerre Musée Maillol" Paris  

 Une estampe que l’on ne peut que remarquer tapisse ces jours ci, quand il fonctionne, les murs du métro parisien. Il s’agit d’une des magnifiques eaux-fortes de la série d’Otto Dix sur la grande guerre, elle est la publicité de l’exposition à « Allemagne, les années noires (1913-1930)»
La gravure montre des têtes munies de casques et de masques à gaz, la vision est guerrière et effrayante, bien que cet équipement donne aux silhouettes humaines un coté comique de hibou, dans une représentation familière car proche de certaines bandes dessinées contemporaines. 

 Les artistes présentés par l’exposition, Otto Dix mais aussi Max Beckmann et Georges Grozs ont combattu sur le front allemand , ils ont connus  la vie inhumaine des tranchées. Ils ont utilisé leur mode d’expression : gravures, lithographies, huiles aquarelles pour tenter d’évacuer et témoigner de cette expérience indicible. 

Certaines œuvres montrées sont réalisées sur les cartes postales fournies par l’armée. Face à une censure qui filtrait le courrier, les petits dessins d’Otto Dix sont des instantanés sur un quotidien difficile. Des visions de paysages dévastés, creusés de trous d’obus dans lesquels se trouve parfois la croix d’une tombe rudimentaire, se succèdent. Les barbelés et les cadavres sont souvent présents. L’homme parait perpétuellement hébété.  La guerre n’a pas été enjolivée, sa description est morbide et réaliste. Les artistes ne souhaitent pas une idéalisation de ces évènements, ils ont témoigné sur son atrocité.

La première partie de l’exposition se focalise sur cette représentation de la guerre,
La deuxième partie aborde les années qui ont amené à la seconde guerre mondiale. Ces artistes ont tenté de dénoncer les risques encourus par l’Allemagne. Les dessins et peintures décrivent la misère de la population  et  le difficile retour des soldats détruits dans leur âme et leur corps, opposée à la richesse ostentatoire de ceux que la guerre a enrichi. C’est un message politisé que nous donnent à voir ces artistes, mais nous savons qu‘il  ne sera pas entendu.

L'aspect historique est évident, des textes, objets, des images filmée de l’époque restituant le contexte. Mais l'exposition  montre aussi une grande qualité artistique, et elle prouve, si celà était nécessaire, que la gravure n'est pas hermétique, le message transmis est clair, et dans sa rudesse, la beauté des oeuvres ici présentées touche au coeur les visiteurs. 

 

Pour plus de renseignements sur ce sujet

 

Le site du Musée Maillol où se déroule l’exposition :

http://www.museemaillol.com/

 

Un reportage audio réalisé sur cette exposition par des élèves de Sciences Po, avec un interview du directeur du Musée expliquant comment s’est faite cette exposition :

http://www.rsp.fm/public/index.php?option=com_content&task=view&id=214&Itemid=47

 

Une intéressante étude de Claire Maingon. Elle analyse une œuvre : l’oubli,  cette toile d’un artiste français, René Demeurisse, est une représentation de la guerre 14-18. Ce peintre est également un combattant de la grande guerre.

http://www.revue-interrogations.org/article.php?article=56

 


Exposition de Marie José Lavie 

« Les arrhes du Royaume » 

icônes et Monotypes  de  Marie José Lavie 

à l'Atelier Gustave, 36 rue Boissonade, Paris 14e Paris
 

du 29 Novembre au 9 Décembre 2007


http://www.galerielavie.com

 

Exposition de Nicole Bouharmont 

Arbres  Nicole Bouharmont expose à Saint Ouen L'Aumone, en bonne compagnie, puisque des oeuvres, nottament des gravures de Safet ZEC, Houtin, Querrien, et Titus Carmel sont également présentées.
Du 8 novembre au 15 décembre 2007

Hotel de Ville

2 place Pierre Mendes France

95 310 Saint Ouen L'Aumone

Entrée libre aux heures d'ouverture de l'Hotel de Ville et le dimanche de 10 à 13 h.

Renseignements au 01 34 21 25 70

http://www.ville-saintouenlaumone.fr

http://bouharmont.over-blog.com/

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 23:47

LogoYvesTANGUY.gif 

Exposition Yves Tanguy,  l’univers surréaliste au musée des Beaux Arts de Quimper Finistère.

Les œuvres d’Yves Tanguy (1900, 1964) n’ont pas été présentées en France depuis la rétrospective du musée national d’Art moderne en 1982. L’exposition de Quimper retrace le parcours de ce peintre à la facture très personnelle. Des premières toiles, aux facétieux jeux du cadavre exquis avec ses amis Prévert et Duchamp, on passe aux tableaux plus élaborés où la technique et son imaginaire particulier se précisent, aux gravures à l’eau fortes, tirées par Stanley Hayter . Toute son œuvre est présentée jusqu’à ses toutes dernières toiles particulièrement étonnantes, elles décrivent un monde déshumanisé et inquiétant proche de ce que suggèrent certains auteurs de science fiction.

 

L’exposition est ambitieuse et réussie, elle permet d’aborder cette œuvre un peu hermétique en la recadrant avec les événements de la vie d’Yves Tanguy et notamment ses origines bretonnes. Le musée de Quimper  montre qu’il sait rivaliser avec les plus grands musées. Et cerise sur le gâteau, la visite se fait dans des conditions agréables, le musée est beau et nous sommes bien loin de la surpopulation  parfois observée à Paris, pour des expositions moins intéressantes.

 

Musée des beaux arts 40 place Saint Corentin (place de la cathédrale) Quimper

tous les jours de 10 h à 19 H jusqu’au 30 septembre 2007

L’exposition sera ensuite présentée  à Barcelone du 25 octobre 2007 au 13 janvier 2008.

http://musee-beauxarts.quimper.fr/


L'association aux quatres vents de l'art et le centre d'art graphique de la Métairie Bruyère à Parly en Bourgogne 
présentent l'exposition de Hervé Di Rosa la leçon d'anatomie grotesque en puisaye, c'est drole et très gai, même si n'est pas vraiment gentillet, et ce jusqu'au 31 octobre 2007.
imagedirosa.jpg http://www.dirosa.org
Et pour les Journées du patrimoine le samedi 15 et le dimanche 16 septembre 2007 de 10 heures à 12 H er de 14h à 19 H :
Atelier portes ouvertes "Cheminement autour du livre d'art" demontration de gravure, typographie manuelle et reliure d'art. 
Et rencontre avec Hervé Di Rosa le samedi 15 septembre 2007 à partir de 15 heures.



La Métairie Bruyère 
89240 Parly 
tel 03 86 74 30 72
www.la-metairie.fr/

Une exposition de graveur, "René Bonargent, artiste graveur" jusqu'au 31 décembre 2007 au musée d'Art et d'Histoire Romain Rolland à Clamecy toujours en Bourgogne 
des ateliers d'initiation à la gravure sur bois et des scéances sur les techniques de l'estampe sont associées à cet évènement.
Musée d'Art et d'Histoire Romain Rolland
Avenue de la République 
58500 Clamecy
Tel 03 86 27 17 99


Le livre de Raffella Cavalieri est sortit, c'est la traduction en italien du livre de André Peraté illustré par Adrien Bouroux sur Sienne 
références André Pératé, Siena, Pacini Editore, Pisa, giugno 2007
215 pag. Euro 18,50
ISBN: 978-88-7781-903-1

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 20:40

Dans des registres totalement différents voici quelques expositions de graveurs à ne pas manquer :

Omer Bouchery

 

 

 

http://omerbouchery.free.fr/

http://www.fondationtaylor.com/

 

 

 

 

 Valentine Clouët des Pesruches

 

 

 

Le peintre graveur Valentine Clouët des Pesruches propose l’exposition intitulée « intérieur- extérieur »  du 8 mai au 20 juin 2007 à la galerie du XVIe Association Henri Collet 104 rue de la Tour 75016 Paris ouverture tous les jours de 15h à 20 h. (métro Pompe)

 

 

 

 Nicole Bouharmont

 

 

 

Un autre graveur , Nicole Bouharmont, est sélectionnée à la 3 eme biennale de l'Estampe de Saint Maur du du 12 mai au 16 septembre 2007. Musée de Saint-Maur 5, rue Saint-Hilaire 94210 La  Varenne Saint Hilaire  Tél. : 01 48 86 33 28

http://saint-maur.com/musee/actus.htm

http://bouharmont.over-blog.com

La fondation Taylor présente du 24 mai au 16 Juin une rétrospective des oeuvres de l'artiste Omer Bouchery (Lille 1882 - Paris 1962)

 

 

 

Ce graveur, contemporain  de  Maurice Achener, a comme point commun avec lui, une longue vie consacrée à la pratique de l’art, tant comme métier que par passion et mode de vie. On ne sait si ils se rencontrèrent un jour, mais ils eurent le même parcours. Avec l’arrivée à Paris au début du 20eme siècle, les illustrations de livres et même le voyage d’artiste en Italie en 1913. Puis vinrent l’épreuve de la première guerre mondiale, la période faste des années 30 et les moments plus difficiles après la deuxième guerre, quand le monde a changé et que de nouveaux courants artistiques sont apparus.

Omer Bouchery  laisse une œuvre touchante et variée. Ce graveur a réalisé aussi bien de la gravure d’interprétation, dans ce cas il reproduit en noir et blanc, l’œuvre souvent peinte d’un autre artiste, que de la gravure originale. L’exposition montre de multiples aspects de son travail. Des pastels et des aquarelles de paysages qui semblent d’un esprit post impressionniste. L’illustration est abordée notamment avec le livre le Lys Rouge d’Anatole France, aux gravures  colorées. Eauxfortes et burins sont présentées par des scènes de genre : combats de coq pratiqués dans la région de Lille, les magistrats  du Palais de justice surt une affaire de mœurs. Il est alors proche des caricatures d’un Daumier.  Mais aussi par des portraits et des paysages d'une inspiration plus classique. Etats intermédiaires, croquis , outils et documents donnent des renseignements sur le processus de création. Omer Bouchery tenait un registre de son travail, il permet de retracer son cheminement artistique. La famille de l’artiste a réalisé un important travail de mise en lumière de l’œuvre d’un grand-père artiste visiblement apprécié par les siens.

 

 

 

OMER BOUCHERY à la Fondation Taylor 1, rue La Bruyère Paris 9eme du mardi au samedi de 13 à 19 h. (métro Saint Georges)   

Partager cet article

Repost0