Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 21:00

Samouraï, armure du guerrier".

 

Les S(a)igneurs de la guerre par Michel Duvail

 

exposition-samourai-paris-1-.jpgFer, laque, bronze, argent, or, cuir, crin de cheval… les armures des samouraïs s’exposent au Musée des Arts Premiers. Si vous êtes amateur-rice d’armures et que le musée des Armées n’ait pas complètement satisfait à votre curiosité, le musée des arts premiers prend le relais en présentant une superbe collection d’objets ayant appartenus à des samouraïs. Les 140 pièces présentées couvrent plus de six siècles d’histoire japonaise.

 

samourai2.jpgMême si vous n’êtes pas féru d’art militaire, les armures, les armes, les casques exposés relèvent de l’œuvre d’art… guerrière. Comme en Europe, la sophistication de l’armure renseigne sur le rang social de son porteur ; par contre, elles semblent nettement plus légères à porter que celle de nos chevaliers.

 

Même si vous avez une certaine reluctance à vous extasier devant l’art de la guerre, on ne peut que souscrire au fait que le musée du quai Branly expose la plus belle collection d’armures japonaises au monde et qu’il serait dommage de ne pas faire une halte à la mezzanine du musée.

 

samourai-4.JPGCe sont des objets complexes qui sont présentés et on peut tout à fait rester hermétique aux techniques de fabrication de ces armures et des différents corps de métiers qui ont contribué à leur façonnage : tisserands, dinandiers, forgerons, laqueurs, plumassiers etc., mais il est difficile de résister à leur beauté et à leur sophistication, même si leur finalité était d’être un instrument de guerre et de mort. D’autres armes utilisées par les samouraïs sont également exposés, en particulier des épées, des arcs et des chevaux harnachés pour le combat.

 

samourai-7.JPGUne mention spéciale pour la mise en valeur des casques en métal laqué, aux ornements empruntant à la nature comme ce superbe casque en forme d’énorme coquille saint jacques. Ces casques avaient pour rôle d’identifier le rang du combattant dans la mêlée des combats, mais également d’effrayer l’adversaire sur le champ de bataille. Au fil des siècles, la sophistication et la performance des armements auront raison de ces armures de combat qui évolueront progressivement vers des armures d’apparat.

 

samourai-8.JPGComme souvent au Quai Branly, on a l’impression que le musée n’a plus suffisamment de budget pour éclairer les vitrines. Et on peut regretter que les détails des armures (beaucoup moins vrai pour les casques) ne soient pas suffisamment mis en valeur faute d’un éclairage adéquat.

 

Mais il y a quelque chose de paradoxal dans cette exposition c’est la confrontation entre la finalité guerrière des objets présentés et la délicatesse et la sophistication de leur réalisation. Mais peut être que dans 3 ou 4 siècles, nos enfants se pâmeront devant l’uniforme du pioupiou du milieu du XXème siècle ? 

 

 

Samouraï, armure du guerrier". Musée du quai Branly, 37, quai Branly, Paris 7e.

Du mardi au dimanche, nocturne jusqu’à 21 heures les jeudi, vendredi et samedi.

Jusqu'au 29 janvier 2012

Tarif : Billet Collection 8.50 €, tarif réduit : 6 €.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Pierre 27/12/2011 20:55

J'ai beaucoup apprécié cette superbe exposition. Pour bien se rendre compte de la façon dont les nippons faisaient usage de ces merveilles, je suggère la lecture, fort agréable et instructive de la
trilogie du samouraï de Dale Furutani ..... Un polar en trois épisodes, très éclairant.