Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 11:00

Peinture placebo : canular ou objet de réflexion ?

Par Marie-Anne Chenerie

 

          effet-placebo.jpg  Ma première réflexion, comme la vôtre sans doute,  lorsque j'ai lu le dépliant «  Peinture Placebo » du FRAC Lorraine  a été : «  Là ils exagèrent » , ils : les prétendus artistes contemporains,  ils ne savent plus quoi inventer pour se faire remarquer , avec le moins d'effort possible et on ne parle même pas de technique ou de recherche esthétique, etc .

            Et puis cet article m'a conduite  à revoir ce qu'on appelle un placebo : l'imitation d'un médicament sans principe actif , utilisé pour les tests en double aveugle ( patient et médecin ) ou pour son effet sur le psychisme de certains patients : le sujet pense avoir reçu un traitement actif , qui agit ( ou pas ) par un phénomène neurologique et/ou psychologique : en latin, placebo signifie «  je plairai » , dans la relation «médecin -patient . Or, on tient pour acquis aujourd'hui  que certaines molécules sont actives dans le traitement de la douleur par exemple,  molécules générées par un mécanisme neurologique proche de celui observé lors de l'action d'un placebo .

 

 

            Quel rapport avec la peinture , direz vous avec justesse? Cette expérience , où des pièces peintes avec de la peinture blanche , contenant des doses infinitésimales de gingembre ( connu pour son potentiel érotique ) ou de fleur d'oranger ( réputée relaxante ) , sont «  exposées » avec un soigneux descriptif de la composition de la peinture à l'entrée de la salle .

placebo1-gde.jpg

 

            Bien sûr, aucun dérèglement érotique n'a été constaté , ni endormissement collectif , mais ceci m'amène à réfléchir à la puissance de la croyance collective : combien de fois nous laissons nous influencer par une opinion collective , qui minore , ou occulte notre intuition première, comme si nous étions conditionné  par ce que nous croyons ou pensons croire . Et l'auto suggestion est aussi puissante : un test simple , regarderez vous de la même façon une exposition dont vous avez payé 12 e l'entrée et des oeuvres exposées gratuitement dans une galerie ou un centre commercial par exemple ? Tout fonctionne comme si nous élaborions de comportements de confirmation des informations que nous recevons à partir de nos croyances ( « Ce qui est exposé au Musée d'Art Moderne est intéressant », «  S'il y a beaucoup de monde , c'est que c'est bien » «  Si ce peintre était vraiment bon, il serait connu » ,  etc )

 

            Mais après ces grandes considérations, je vous propose d'aller revoir  simplement un Delacroix au Musée de la place Furstenberg, unChardin au Louvre ou un Mondrian à Beaubourg . Ou alors, à l'inverse , confirmez que vous n'appréciez pas un artiste ( je vous laisse le choix ) et vous jugerez si c'est un effet «  nocebo »( l'inverse du placebo) , ou si décidément sa peinture est mauvaise …

 

Informations pratiques et illustrations :

Frac de Lorraine

Peinture Placebo

Décosterd et Rahm, associés
Agence fondée par Philippe Rahm et Jean-Gilles Décosterd : 1995 – 2004

49 Nord 6 Est – Frac Lorraine
1 bis, rue des Trinitaires
F-57000 Metz

 

ADD ON PAR ANNE LE MENN

    Sarrebourg-033.JPGLe FRAC de Metz situé dans le coeur de ville utilise des locaux qui servaient autrefois au conservatoire de musique. C'est un endroit calme , le parcours de la visite utilise des escaliers de différentes époques dans  une mise en scène  délibérment "White Cube" . La visite est agréable dans ce labyrinthe, accueil charmant mais pas de médiation du moins pas le jour de mon passage.

Le FRAC Metz propose actuellement une exposition dans le grand espace de Beaubourg Metz. Entièrement dans le noir, équipés d'une minuscule lampe de poche à la lueur faiblarde, nous sommes conviés à regarder plusieurs centaines de photographies de leur fond.  Comme pour " Peinture Placebo" une expérience est proposée. Je ne sais pas si c'est un recyclage de photographies pour exposition petit budget "bouche trou" ou une démarche audacieuse qui en sont à l'origine.

Le résultat m'a semble plutôt "bof bof". Les angoissés n'aiment pas du tout, j''ai eu l'impression de perdre mon temps et ai trouvé cela fort ennuyeux. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires