Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 19:45

 

Monumenta 2012 – Daniel Buren

 

En fonction de la météo ! par Michel Duvail

 046.JPG


Si vous décidez d’aller voir l’exposition Monumenta consacrée à Daniel Buren, le plus important sera de choisir votre jour de visite en fonction premièrement de la météo puis de l’heure. 

Explications :

Pour la météo, vous avez en gros trois options :

-          si vous y allez un jour de grand soleil vous serez sans doute enthousiasmé par la symphonie des couleurs sur et sous les corolles multiformes,

-          si vous allez un jour gris de pluie, vous serez sans doute déçu par le côté fade et écrasé de l’installation par rapport au vaste vaisseau qu’est la nef du Grand Palais,

-          l’idéal, c’est de vous y rendre un jour d’alternance ou le soleil joue avec les nuages pour profiter au maximum de la variation de la luminosité et des couleurs sur les corolles de Daniel Buren.  038.JPG

 

Pour l’heure, une seule règle à respecter que les rayons du soleil, dans son cycle, traversent la verrière du grand palais. En gros entre 11h et 17h.022.JPG

 

Monumenta est chaque année un moment que j’attends car à chaque fois la surprise est au rendez-vous. Il y a eu au cours des 5 expositions organisées depuis 2007 des moments exceptionnels et éblouissants en particulier pour la première manifestation avec Anselme Kieffer. Des moments monumentaux : Richard Serra avec ses plaques de fonte à la manière de 2001 l’odyssée de l’espace, ou Anish Kapoor avec ses « cacahuètes » géantes. J’ai été moins intéressé par Christian Boltanski.

 

Alors 2012… ludique et chatoyant. 377 disques pelliculés de plastique bleu, jaune, rouge et vert suspendus à environ 3 mètres au-dessus du sol et tenus pas des petites colonnes carrées couvrent la quasi-totalité de l’espace excepté sous la coupole centrale ou sont installés des cercles, directement au sol, réfléchissant la grande coupole.

C’est beau (surtout quand le soleil joue avec l’exposition) c’est très décoratif comme dans un caléidoscope. C’est amusant et reposant (à condition qu’il n’y ait pas la foule). C’est un peu comme un spectacle de danse, c’est émouvant sur le moment, mais vite oublié car la sensation est éphémère.016.JPG

Mais Monumenta reste l’un des grands événements artistiques, à ne pas rater. Et cette année c’est peut être la première fois, ou l’artiste à réussi à réaliser une continuité entre l’environnement, le lieu et l’exposition et à marier les éléments : la terre, l’air, l’eau, le feu.

 

Ps : n’oubliez pas votre appareil photo.

 

 

Grand Palais

Du 10 mai au 21 juin 2012

Tous les jours sauf le mardi

Entrée : 5 euros plein tarif

Attention, l’entrée se fait latéralement (avenue du Gal Eisenhower) et non avenue Churchill.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires