Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 22:44

 

Marilyn : Send this to Playboy, they might like it , par Marie-Anne Chenerie

 

           marilyn-1.png Encore un article sur Marilyn Monroe, allez-vous penser ? Oui, et pour vous signaler une très belle et touchante exposition à la galerie «Taglialatella », les photos de Lawrence Schiller , accompagnées des oeuvres de pop art, et, en particulier les célébrissimes sérigraphies d'Andy Warhol

            Cette exposition met en miroir la star Marilyn , star jusque dans la mise en scène des photographies, minutieusement contrôlées par elle , y compris dans le miroir qui était toujours à côté d'elle  au moment des prises et dans  lequel elle contrôlait son image  et la femme Norma Jeane . Star dans les poses très travaillées et qui ne sont pas sans rappeler des grands standards de la peinture . Le choix de Warhol ,  star du pop art, est à ce titre significatif , qui  choisit les images que « N'importe qui pouvait reconnaître à la seconde , en descendant Broadway ….toutes ces choses modernes et magnifiques ... »Le visage  de Marilyn , reproduit grâce à le technique du report sérigraphique* est agrandi, et le grain est grossi , à tel point que le personnage qui y figure est à la fois sommaire et essentiel , c'est plus ou moins qu'une image, c'est une empreinte , comme «  le dernier reflet  matériel d'une star ou d'une catastrophe » **; cet effet est accentué par le procédé de la reproduction,  qui embellit encore l'image et lui donne une forme de distance .

 

            Et Norma Jeane ,  alors ? Certains critiques ont d'abord remarqué que Warhol avait crée les sérigraphies de célébrités à des moments tragiques de leur destin : Marilyn vient de se suicider le 5 août 1962, Jackie Kennedy était en deuil de son mari assassiné le 22 novembre 1963, et Liz Taylor sortait d'une dramatique dépression . Oui, peut être ces photos de Schiller expriment-elles  une certaine joie de vivre , presque enfantine, mais on peut aussi y voir  une femme angoissée , inquiète et soucieuse de son image,  image à quoi se réduit son destin pense-t-elle :«  Parfois , dit elle à Schiller, j'ai l'impression que toute ma vie a été un rejet » et elle lui confie son chagrin le plus profond «  J'ai toujours voulu un enfant , je veux un enfant et j'ai si peur d'en avoir un et quand c'est arrivé, mon corps l'a refusé et j'ai perdu le bébé » .  

            Le 6 août 1962, Schiller reçoit une de ses photos  de Marilyn,  et qu'elle lui avait renvoyée avec la mention  « Envoie la à Playboy, ils vont aimer »

 baigneuse-ingres.jpg

* Le report sérigraphique est une technique de reprographie : un tissu tramé est enduit d'un produit sensible à la lumière ; le négatif d'une photo est projeté sur le tissu , lequel est ensuite  plongé dans un solvant qui nettoie les parties éclairées et laisse intactes les régions protégées par le noir du négatif ; le tissu tendu sert ensuite à l'impression

**  Extrait de Hector Obalk «  Andy Warhol n'est pas un grand artiste » , Aubier 1990

 

Les photos sont extraites du dossier de presse de l'exposition

 

Informations pratiques :

Galerie Taglialatella

10 rue de Picardie

75 003 Paris

Du mardi au samedi de 11h à 19h, jusqu'au 30 juin

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires