Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 18:11

                        Le tricot, arme de guerre? Par Marie-Anne Chenerie        

 tricot 1

 

            En pleine nuit, dans une capitale européenne , des individus cagoulés surgissent de nulle part  et, rapides, interviennent  et disparaissent aussi silencieusement qu'ils étaient apparus .

            Au matin, les passants découvrent ….une jambière en tricot multicolore sur le mollet de bronze d'une statue , ou  le mas en acier d'un lampadaire, laid, froid et fonctionnel emmailloté dans un étui de maille aux coloris subtils  .

 affiche mailles

            Oui,  «  Yarn Bombing » ( on peut traduire, bombage à la laine ) ou «  Knitt graffiti » , le tricot n'est plus ce qu'il était .

            trophees.jpgL'exposition «  «  Mailles » à la Maison du Danemark , dans la très belle salle qui surplombe les Champs Elysées illustre parfaitement ce nouveau courant autour du tricot comme media artistique : par exemple, ces pavés en laine grise tricotée , le pissenlit qui pousse au milieu d'ailleurs lui même fait au crochet , ces trophées de chasse  en fait tricotés , ces fusils et cette grenade dans leur gaine de tricot . Le froid du métal et de la pierre , ces instruments ou ces symboles de violence et de mort sont ici , par ce procédé inattendu , confrontés à l'humour, la chaleur, la gaieté , la légèreté . L'idée n'est pas de montrer la violence de cet objet , mais au contraitre de  «  casser »  cet objet par ce procédé décalé. Une démarche artistique et politique , inattendue et, de mon point de vue , efficace .

 

            Il y a  aussi le côté « prouesse technique » , auquel j'ai été particulièrement sensible, ayant personnellement vécu de grands moments de découragement , lorsque, par exemple, le chandail dans lequel vous avez mis tout votre coeur ( et aussi d'innombrables heures de travail ) , se trouve être importable , manches trop hautes, col qui ne ferme pas, devant trop large ,et j'en passe …comme l'exprime le regard désarçonné du destinataire de ce fameux chandail .

 

            Le tricot c'est aussi la patience , la lenteur, le faire et refaire , le goût du temps qui passe ltranquillement et c'est aussi ceci qui est exprimé dans cette exposition , sur «  la plus belle avenue du monde », où règnent la vitesse, la précipitation de la consommation et des plaisirs faciles .

 

            Sortez vos aiguilles ! Le tricot n'est plus l'apanage des grand mères !

 

 

 

Informations pratiques  ( l'accueil est de plus vraiment gentil ) :
jusqu'au
 20 novembre 2011
Maison du Danemark - 142, Avenue des Champs-Élysées – 75008 Paris
gratuit
Plus d’infos : http://www.maisondudanemark.dk

Partager cet article

Repost 0

commentaires