Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:52

Madame Grès au Musée Bourdelle: Eloge du pli par Marie-Anne Chenerie

 

            Les robes de Madame Grès ont envahi le Musée Bourdelle MadameGres3.png. Ce que j'ai d'abord retenu de cette très belle exposition, c'est le lien évident  et riche entre les oeuvres du sculpteur et celles de la styliste . Leur point commun: la technique et le style , ce qui donne aux robes sculptées une place entièrement légitime dans ce beau musée: une économie de lignes qui donne un vêtement intemporel, la femme est une déesse . gres-1.jpg

 

            Mais j'ai aussi été très frappée par la présence des plis , des drapés, , aussi bien dans la sculpture que dans les robes : le pli est toujours utilisé en dessin et en sculpture, c'est même une obsession chez beaucoup d'artistes, en tout cas, un passage obligé, une clé de l'art?  Jusqu'au peintre contemporain Hantai , qui a étalé les plis , pour découvrir l'intérieur , laissé blanc , qui affirme : «  Le pli est l'unique obsession de la peinture contemporaine ».

            Le pli, c'est le plat qui devient volume, et, avec la troisième dimension, la présence du caché, donc du mystère et du possible, en tout cas du mouvement ,si bien que certaines courbes singulières sont cachées à notre vue , et , en fait, très structurantes .

            Le pli, c'est également l'expérience du continu en mouvement, ce que l'on pensait séparé est en fait relié, unique, inhérent l'un à l'autre , de la même texture que ce que l'on croyait distant : différence ne signifie pas séparation, mais au contraire , lien et vie . Il y a l'ombre et il y a la lumière, il y a le premier plan et l'arrière plan , mais rien n'est stable : ce qui est aujourd'hui éclairé peut passer demain dans l'ombre , parfois avec douceur   , si l'éclairage se modifie, parfois violemment si le tissu se plisse différemment , voire se déchire, ou tombe comme un voile que l'on retire  . Invisible et visible se prolongent et se répondent , l'un n'existe  que par l'autre .[ i

la-pieta.jpg

 

           vierge-a-l-enfant.jpg Ainsi est il peut-être possible de comprendre l'abondance des plis dans l'histoire de la peinture et de la sculpture  depuis l'antiquité jusqu'à nos jours ; le baroque en est l'apothéose, avec la forte présence du religieux, ou Vierge à l'Enfant et Pieta émergent d'une « marée » de plis . D'ailleurs , étrangement, une magnifique robe bleu sombre est installée en face d'un crucifix dans la chambre de Bourdelle MadameGres4.png . Leibniz  le dit avec beaucoup plus de profondeur que moi, mais je reconnais que , dans ce musée merveilleux , j'ai ressenti à travers l'apparente simplicité des drapés de Mme Grès que nous touchions peut-être au mystère de la création.

 

            Et, avec beaucoup plus de simplicité , allez revoir le bel Héraklès herakles.jpg à la petite tête d'oiseau , qui , pour les personnes de ma génération, sera toujours associé à la rentrée des classes ( « les cahiers Heraklès ») et le Centaure Mourant à l'inclinaison de la tête invraisemblable, mais si expressive .centaure.jpg 

 

Informations pratiques :

Jusqu'au 24 juillet 2011, au Musée Bourdelle.

"Madame Grès, la couture à l'oeuvre".

Musée Bourdelle,

16, rue Antoine Bourdelle

75015 Paris.

Les illustrations de cet article sont tirées en particulier du site du musée Bourdelle, des photos du blog «  Buzzeum », qui sont très intéressantes .

Partager cet article

Repost 0

commentaires