Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 22:04

 

Un désordre jouissif

 

 

Par Michel Duvail

 

Une exposition assez spectaculaire, captivante et originale où le visiteur est plongé dans une scénographie faite de matériaux de construction en acier recouverts de plâtre tenus par des fils qu’il traverse pour finalement en être éliminé comme si l’on avait caboté à l’intérieur d’un énorme intestin.73464-maitres-du-desordre-musee-du-quai-branly-1-.jpg

 

Une exposition mêlant chamanisme et art contemporain au cours de laquelle le visiteur affronte trois grandes sections : l’ordre imparfait, la maîtrise du désordre, et la catharsis, plus une bande son qui vont le dérouter profondément à la fois par l’originalité de la confrontation avec 300 objets ethnologiques et les œuvres d’une vingtaine d’artistes contemporains.  Le thème est le désordre du monde ou comment les hommes en négociant avec les puissances divines vont tenter de mettre un peu d’ordre dans ce chaos. Le résultat est laissé à l’appréciation du visiteur.bosch

 

L’exposition nous confronte à l’universalité des fonctions rituelles conduites par des mages, des  intermédiaires, des passeurs, des sorciers, des psychopompes, des guérisseurs, des devins qui essayent par les moyens les plus variés (comme ce vase à urine de cerf) de tenter de communiquer avec des divinités et ce faisant à chercher à maîtriser les forces du chaos.

 cerf

L’exposition nous conforte dans l’analyse que tout ordre est imparfait même l’ordre divin et  nous apprend peut être plus sur la psychologie humaine que sur les divinités. Faut-il croire aux forces de l’esprit pour apprécier cette exposition ? Pourquoi à certains moments, cette ambiance m’a fait penser à Tintin et les Picaros ? L’originalité de cette exposition c’est que chaque visiteur va en avoir une lecture très personnelle en fonction de ses expériences de vie et de ses propres croyances. Comme cette vidéo, d’Anna Halpin : « Dancing my cancer ». Je suis persuadé que lorsque vous la visiterez d’autres questions vous viendront à l’esprit.

 

En ayant fait le choix du mélange des époques, des lieux géographiques, associé à une très grande variété d’objets (en particulier anthropologiques), la densité voire la complexité de l’ensemble peut déconcerter et dérouter et une question se pose : est-ce que les deux dangers qui menacent le monde ne sont-ils pas l’ordre et le désordre ?

 

 

Musée du Quai d’Orsay

37 quai Branly

75007 – Paris

Du mardi au dimanche

Du 11 avril au 29 juillet

Plein tarif : 8,50 euros

 

Crédit photos : Auteur

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires