Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 23:13

Le photographe Mimmo Jodice : terrifiant et terrifié

 

Il y a un point commun entre photographie et gravure, ou estampe, qui m'a particulièrement frappée en voyant l'excellente exposition consacrée au photographe italien Mimmo Jodice à la Maison Européenne de la Photographie : c'est dans le tirage que le photographe exprime sa créativité et sa personnalité . Jodice n' a jamais laissé à d'autres le soin de mettre sur papier ses oeuvres .

La partie «expérimentations» de son exposition nous montre des tirages argentiques , de photos de bouteilles, de verre, de nusjodice-nu-feminin.jpg, qui devient presque abstrait, corps de femme , pénétré  par une pince , de villes , tout à fait étonnants , aux effets estompés, frottés, grattés, contrastés.

 

Un autre aspect de son travail , ce sont ces villes désertées , non pas vides  mais mortes , comme cette vue saisissante de la Grande Arche de La Défense  vue à partir des tombes du cimetière de Puteaux ou  ces clichés de New York jodice-new-york.jpg : aucune trace d'être vivant, sinon par défaut, comme ce fauteuil vide placé dans une pièce au dessus de Manhattan . A Naples , les voitures sont recouvertes d'un linceul jodice-voiture.jpg, les portes sont closes et les murs aveuglesjodice-portes.jpg

 

La mort est partout présente dans son oeuvre , surtout dans son travail sur les masques antiques jodice-antique.jpg dont , on ne sait pas , si le plus effrayé est la statue ou le spectateur .

 

Je garde une impression puissante et paradoxalement très vivante de ces photos, qui viennent confirmer, si besoin en était, la force de tout travail en noir et blanc. Jodice nous confie d'ailleurs que son travail est  le miroir de lui même , un autoportrait ; dans une récente interview, il  précise que si un critique qualifie son oeuvre de « jolie», ceci constitue pour lui une véritable insulte, car il a vécu et souffert comme ses paysages, ses villes, ses statues .



 

Maison Européenne de la Photographie

Métro 1 Saint-Paul, Bus 69 , Bus 76 , Bus 96 . Jusqu’au  13 juin 2010.
Du mercredi au dimanche  de 11h à 19h45. Fermé les jours fériés.

Entrées normal : 6.5€

Partager cet article

Repost 0

commentaires