Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 21:07

Le Grand Marché de l'Art Contemporain à la Halle Freyssinet : de la poésie dans la ville par Marie Anne Chenerie

 

 

            Qui n'a pas éprouvé ce sentiment de découragement, de fatigue,  voire d'accablement  en visitant un Salon  ou une Foire ( du cheval, du bateau ...) et les Salons d'Art n'échappent pas à cette impression : déambuler entre des centaines de tableaux , où vous êtes certain ( je suis entièrement d'accord avec le critique Philippe Dagen ) , de trouver le port breton, la coupe de fruits  hyper réaliste , les ciels tourmentés , les nus gélatineux ou les abstractions déprimantes . Et puis , il peut se passer un rare instant de bonheur: la rencontre avec une oeuvre qui vous touche personnellement, la fraicheur du dialogue avec l'artiste , la sûreté d'un dessin .

            A la Halle Freyssinet,  j'ai d'abord rencontré Clothilde Lasserre c lasserre la foule bleutee : son travail sur la foule, ses vues du dessus  qui font que l'on ne comprend pas tout de suite ce que le tableau signifie : une partie de votre cerveau a reconnu ce dont il s'agit mais doute encore, et tout d'un coup, vous avez vu et le tableau se compose sous vos yeux .

            Puis , le travail d'une femme graveur, Isbé de Baudus , auprès de qui j'ai retrouvé tout  ce qui fait le charme de la gravure : discrétion,  subtilité, résultats parfois inattendus, austérité aussi , nous avons discuté sur le fait que la gravure est difficile à vendre à des non initiés, malgré son prix relativement raisonnable isbedebaudus portrait fantasque .

            Enfin, une jeune femme sculpteur, Corinne Chauvet , délicate comme ses 'femmes filles'femme fille, mais où la force latente est aussi présente dans ses masques en particulier  . Légère et forte , telle elle est , telle sont ses oeuvres , plus originale dans ses jeunes filles que dans ses madones, à mon avis . .. Et nous avons parlé de la ' mise en scène' du stand, de ce qui fait que l'on s'y arrête, de la difficulté particulière d'exposer la sculpture et de son idée , que je trouve intéressante, de mettre en relation une sculpture et une photo de la sculpture , surdimensionnée et prise sous un angle parfois inattendu, nous permettant  d'avoir plusieurs regards concomitants sur l'oeuvre .

 

            Et puis, il y a la Halle Freyssinet qui , à elle seule , est une oeuvre d'artfreysinet tags 1467 : par cette matinée  de janvier, lumière froide , environnement de gare, chantiers, verre , béton, la grâce de l'architecture métallique  archi metro2freyssinetvue-bandeauqui répond aux structures des stations de métro proches, Chevaleret ou Austerlitz . Une poésie urbaine et industrielle , qui met en valeur les gris mauves des tableaux, la fragilité des visages sculptés ou la subtilité des gris des linotypes . Un lieu à suivre ...

 

 

Le Grand Marché d'Art Contemporain a eu lieu du 28 au 31 janvier 2010  , à la Halle Freyssinet, 55 boulevard Vincent Auriol dans le 13 éme arrondissement à Paris .

Partager cet article

Repost 0

commentaires