Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 14:08

Degas-et-le-nu-Musee-dOrsayTravail , Travail , Travail par Marie-Jeanne Laurent

            Quand on souffre du dos, on va à l'essentiel dans une exposition . pas de textes, pas de titres, juste re-gar-der
            Degas et le nu (Orsay), Gerhard Richter (Pompidou), Léonard( Louvre), même combat : travailler toujours et encore, faire fi du reste, de la solitude, des chagrins, de tout.richter
Degas qui fait sans se lasser ses gammes de femmes nues (peu importe qu'il les ait pratiqué peu ou prou,son  dessin c'est le plus intime, le plus définitif des contacts),     sainte anne      Léonard avec ses nombreux, très petits (et monumentaux) dessins de la sainte Anne trinitaire, Richter qui a 80 ans peint toujours nous montrent que sans travail il n'y a pas de tableau.
            Le Louvre tombe un peu dans le pédantisme et les visiteurs arrivent sur les rotules à l'apothéose, je lui pardonne à cause des belles statues de bois à l'entrée (et parce que j'ai négligé bien des vitrines)
Mention spéciale pour Richter : ses grandes huiles pleines de vibrations font penser aux Nymphéas dans lesquelles on aurait agité furieusement un bâton...

Partager cet article

Repost 0

commentaires