Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 20:20

Une histoire racontée à l’aiguille  par Marie-Jeanne Laurent

 

Entrez comme à l'intérieur d'une tente, dans les rouges, les ocres, les oranges qui vous saisissent dès l'entrée. Ce sont les couleurs de l'Orient, sur le fond bleu-noir du coton indigo,  et le blanc du lin.
orient-des-femmes-1-copie-1.jpgLes robes et les manteaux sont présentés debout, grandes manches déployées sur des bâtons, ce qui permet de voir tous les détails de la coupe, des broderies et des appliqués de tissus variés et  précieux.

Les vêtements les plus riches sont à trame de soies (souvent ikatées, c'est-à-dire ligaturées et teintes avant le tissage, ce qui donne un effet  de rayures et chevrons tremblés), mais riches ou moins riches, qu'ils soient en coton teint "en réserve", par petites ligatures dessinant des losanges blancs sur le fond coloré, ou  brodés de soies dans toutes les gammes de rouge (couleur bénéfique) et d'orangés, avec quelques détails verts et blancs, enrichis de fils  métalliques, ces vêtements faisaient de toutes des reines, vêtements de fête pour toute une vie, et même plusieurs vies, vêtement-statut social qui mettait chacune à sa place exacte. Syrie, Liban, Galilée, Jordanie, Sinaï, Bédouins, une histoire de femmes  racontée à l'aiguille et accompagnée de bijoux d'argent, étuis à fard,  ceintures tissées, voiles de tête, burkas-masques alourdis de sequins pour les femmes du désert (là on comprend que cette burka pouvait heureusement protéger des vents de sable).

Un petit salon où l'on peut s'asseoir et consulter de la documentation, où l'on peut même toucher quelques robes (oui c'est bien vrai), est une heureuse surprise.

broderie-.jpg
Christian Lacroix, couturier et amoureux des traditions de son pays d'Arles, n'a certainement pas manqué de rapprocher le caractère particulièrement éphémère, fugitif de la mode contemporaine, qui recherche l'effet, l'extravagance, de cette majestueuse simplicité, au-delà du  temps.
L'Orient des femmes Vu par Christian Lacroix  au Musée du quai Branly (Paris)

 

logo-branly.jpgInformations pratiques :

Musée du quai Branly, jusqu'au 15 mai, 37 Quai Branly 75007

Entrée  8.5€

mardi, mercredi et dimanche : de 11h à 19h, et jeudi, vendredi et samedi : de 11h à 21h

Partager cet article

Repost 0

commentaires