Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 14:45

Jules Germain (1877-1946)


Né d’un père graveur artisan, dont il portait le même prénom, Jules Germain, est d’une famille d’artistes ,son oncle, Jean-Baptiste Germain, faisait profession de statuaire.

 

Jules Germain  s’initie à la gravure près de Auguste Leveillé, connu pour être le graveur de Rodin.  En 1896, il participe, à son premier salon de la Société des Artistes Français. Mais à l'âge de 30 ans, il entre en 1907 à l'Ecole des Beaux Arts  de Paris dans l'atelier de Stéphane Pannemaker pour se perfectionner en peinture, cette année est marquée par une récompense en gravure (1).

 


Un graveur d’interprétation :


Jules Germain, réalisa des gravures, copies d’après les maîtres de la peintures, réalisant de la gravure d’interprétation de grande qualité.


Le catalogue de l’exposition qui lui fut dédiée en 1966 à Carpentras, le qualifie ainsi  «  Il était capable, par sa sensibilité, de comprendre et d'interpréter la vision d'un Vinci, la puissance dynamique d'un Rembrandt, l'explosion lumineuse d'un Desvallières ou la suave et poétique harmonie colorée d'une Marie Laurencin. Ses interprétations en noir, en camaïeu et en couleurs, resteront pour l'avenir le témoignage d'une technique prestigieuse. »… « Parmi les œuvres d'artistes gravées par Jules Germain, on avait l'occasion de noter des noms de peintres tels qu'André Mare, Otto Coubine, Claude Lorrain, Gauguin, Rembrandt, Célestin Nanteuil, Georges Bouche, Watteau, Delacroix, Poussin, Andrea Del Sarte, Desvallières, Marie Laurencin; des noms de sculpteurs aussi, comme Rodin et Charles Despiau ». (2)

 

En 1920, dans le Mercure de France, le critique Claude Roger-Marx le considère comme «   graveur d'interprétation remarquable " (1) .


L’exposition présentée par le Palais des Beaux Arts de Lille en 2007 « D’après les maitres », a essayé, à juste titre, de susciter un regain d’intérêt, pour ces artistes capables de l’exercice de la gravure d’interprétation. Cette technique, en plus de son rôle de diffusion des œuvres, avant que les procédés photomécaniques ne la remplacent,  a pu conduire à de véritables œuvres d’art. Il n’est pas donné à tous de «dégager l’esprit d’une taille au burin ». (3)


Jules Germain a également sut traduire en gravure des aquarelles de Marie Laurencin, ce qui prouve la diversité de ses moyens.


Un artiste capable d’une expression qui lui est propre :


Il ne faut pas limiter Jules Germain à ses capacités de graveur d’interprétation, il a aussi donné des créations originales.

Il a  illustré des livres, tels que: la « Tentative Amoureuse » d’ André Gide. Celui de  Hilaire Enjoubert (notaire à Pertuis, Vaucluse) "Gens et choses d'autrefois dans un coin de Provence" sorti en 1924. Et  le "cornet à dés" de Max Jacob.

 

Ses capacités furent exploitées d'une autre façon, quand il passa la guerre de 1914-1918, dans le génie, il appartenait alors à la section de camouflage de la 157e D. I.


Un professeur :


Ce fut également un pédagogue, puisqu’il initia Maurice Achener à la technique de la gravure sur bois.

Il quitta Paris pour le Vaucluse, où pour prendre la fonction de professeur à l'Ecole des Beaux Arts d'Avignon.


Une fin de vie difficile :


Revenu en région parisienne, au moment de la guerre 1940, une partie de son œuvre est anéantie par le bombardement de son atelier. Il décède dans les années qui suivent (4).

 

Sources :

Michel Gasse (1)


Catalogue de l’Exposition : Jules Germain et ses amis. - Du 25 juin au 25 juillet 1966 , gravures, plâtres originaux, documents divers, matériel et bois. Il s'agissait d'une rétrospective mettant à l'honneur un peintre et un graveur issu d'une famille d'artisans célèbres et qui fut pendant quelque temps professeur de gravure à l'École des beaux-arts d'Avignon. (2)


Catalogue  de l’exposition « D’après les maitres » la gravure d’interprétation d’Alphonse Leroy (1820-1902) à Omer Bouchery (1882-1962). Musée de L’Hospice Comtesse, tiré de Apostille à un discours sur les préjugés par Maxime Préaud. (3)


Benezit (4)

 

 


  Avis de recherche :

Dans le cadre de la réalisation d’un ouvrage, sur cet artiste, Michel Gasse, est à l recherche d’informations.

 Michel Gasse est l’auteur de « Tahiti 1914, le vent de guerre » qui vient de sortir aux éditions A la frontière   http://www.alafrontiere.fr/

 

Merci de nous contacter à ce sujet, nous lui transmettrons. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires