Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 22:25

 

 

 La fondation Cartier pour l'art contemporain est  un endroit pour les enfants grands et petits.  Lors de ma visite les poussettes et les doudous étaient de sortie, et je ne sais pas si l’exposition «Gosse de peintre » qui leur est dédiée a enchanté les jeunes visiteurs, mais moi,  je l’ai trouvé un excellent antidote à la morosité ambiante.


Takeshi Kitano  est connu pour ses multiples activités ; acteur, animateur de télévision, metteur en scène, peintre, écrivain. Le genre de personne dont on se demande : mais « comment fait-il pour faire tout cela ? ». Je  ne pense pas qu’il a laissé longtemps son énergie se faire manger par un  triste labeur  quotidien, sous la férule d’un  de nos terribles chefs français,  dont l’objectif est de jeter à  la porte ses employés, sans que ces derniers ne se jettent par la fenêtre.

Car Takeshi Kitano est japonais, je croyais que les patrons  de ce pays  se retrouvaient  relax le soir, à boire avec leurs collaborateurs en regardant des Geishas danser. Mais Takeshi Kitano dans une vidéo désopilante nous montre un PDG Japonais, complètement agité et obnubilé par l’espionnage industriel, qui  demande de se faire Hara-kiri à l’employé vaguement en faute : poncifs dénoncés ou récit délirant d’une expérience professionnelle mal vécue par l’auteur ?

 

D’autres écrans dans une salle rouge, tapissée des  nombreux  déguisements de ce personnage,  présentent des extraits des émissions qu’il anime à la télévision. Elles  tiennent de « Interville » et de ses vachettes, mais en beaucoup plus drôle et corsé. Des volontaires, ou du moins nous l’espérons,  immergés dans un bus sous l’eau ou propulsés dans l’air par un mécanisme à étincelles, hurlent filmés en gros plan.  


En contradiction avec ces scènes burlesques, l’homme apporte la poésie de vases-animaux, celle d’un arbre et d’une cabane ou cohabitent les esprits du mal et du bien.  Mais le point fort de cette présentation, qui nous ferait prendre son exposition pour un parc d'attraction et nous fait courir d’un point à l’autre avec avidité, ce sont ses délicieuses trouvailles scientifiques. Nous apprenons, entre autre,  la cause de la fin des dinosaures : handicapés par leurs trop petites mains, ils ne pouvaient pas se laver le derrière. Faisons un peu de météorologie avec différents vents et de philosophie avec les probabilités de l’apparition de la vie sur terre.


Le clou de l’exposition est  "Hideyoshi" une  locomotive fumante, qui manœuvre deux énormes pieds actionnant une petite machine à coudre Singer. L’orteil qui émerge des chaussettes rouge  habillant ces pieds est du plus bel effet. Il s’agirait « d’une métaphore ironique de l’art contemporain » : Takeshi Kitano est aussi cultivé !


Et le peintre dans tout cela ? Ses tableaux sont accrochés au sous-sol, joyeux et colorés ils ne se prennent pas au sérieux, et nous non plus.  

 

Beat Takeshi Kitano est vraiment un artiste polyvalent et jubilatoire !

 

"Avec cette exposition, j’ai sans doute voulu donner une autre définition au mot « art », qui soit moins conventionnelle, moins snob, plus décontractée et accessible à tous.”
Beat Takeshi Kitano


Gosse de peintre Beat Takeshi Kitano Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261 Boulevard Raspail 75014 paris, jusqu’au 12 septembre 2010, entrée 7,50 €. Tous les jours sauf le lundi de 11h à 20h.

http://fondation.cartier.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires