Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 21:54

 

Exposition franco-japonaises d’estampes atelier Outotstu Cité Internationale des Arts

 

Le goût de la gravure contemporaine japonaise par Anne Le Menn

 

affiche_outotsu12.jpgSur les bords de la Seine, un bâtiment  à l’allure de cité universitaires des années 70. Je ne vais pas au RU pour mon dîner. J’ai l’honneur d’être invitée au vernissage d’une exposition d’estampe. Passée la porte vitrée de l’entrée,  j’ai l’impression d’être au Japon, les visiteurs échangent en japonais, se saluent,  les photographes, le cameraman (une femme d’ailleurs), la dame qui me donne fort aimablement le catalogue tout le monde semble japonais.  64 artistes de Nishinomiya  exposent sur 4 étages,  ils ont invité une dizaine d’artistes français.

 

Dans la première salle trois  gravures de Christine Bouvier  nous accueillent, une dame a placé sa chaise devant elles et ne semble pas décidée à laisser de la visibilité sur ce qui est derrière son dos. Toutefois comme ce sont trois bandes étroites de  plusieurs mètres de hauteur il est encore possible de les voir. Elles représentent  un travail époustouflant, le résultat d’un corps à corps de l’artiste avec de grandes plaques de cuivres, en noir et blanc des reflets  étranges et forts.

 

Les grands et fins papiers suspendus  de Kaoru Higashi  sont de grandes surfaces blanches émaillées de pastilles dans des couleurs rouges.  Leur légèreté n’a d’égal que leur fragilité apparente.  Tomoko Matsumoto  tendre et  nostalgique reproduit des scènes d’un japon qui semble lointain. Ils sont aux deux extrêmes d’une inspiration japonaise et pleins de grâce.

 

Les autres graveurs de l’atelier Outotsu présentent un panorama très diversifié. Il n’est pas possible d’y cerner un esprit d’atelier avec des résonances marquées entre les productions des différents participants.  C’est une grande exposition qui montre plusieurs  techniques, styles et même montages des œuvres. Un ensemble coloré d’inspirations variées du pays du soleil levant, une grande exposition qui ne se refuse pas.

 

 

Information Pratique :

Jusqu’au 19 juin de 14 à 19 h,

Projet Akebono II

Cité Internationale des Arts 18 rue de l’Hôtel de Ville 75004 Paris.

http://www.outotsu.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires