Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 20:47

«  Au lit avec mon artiste »: qu'évoque pour vous une chambre d'hôtel ? Par Marie Anne Chenerie

 

Un titre accrocheur ( « In Bed With.... »), une idée intéressante , celle de laisser  huit  jeunes artistes investir une chambre d'hôtel , dans un espace où les oeuvres d'art se mêlent aux objets du quotidien .

 

Cela se passe de façon plutôt  originale : vous pénétrez dans une chambre  de l'hôtel  GENERAL HOTEL  dans le quartier de la République , et on vous y laisse seul avec les oeuvres  , il y a des  médiateurs  pour vous donner quelques explications, parfois très nécessaires .

           

Et ces oeuvres, de simples traces parfois, se mêlent à l'atmosphère de cette chambre. Si une chambre d'hôtel pouvait parler, elle dirait peut être :

l'attente clandestine de l'autre, qui doit venir vous retrouver pour un moment caché,     interdit,  secret ( Mélanie Poinsignon et Manon Tricoire)

 

l'intimité, les bruits du dehors qui n'arrivent que filtrés, l’exiguïté, la chaleur un peu trop forte , en contraste si fort avec le froid glacial du vent qui balaie la Place de la République , le sentiment d'être ailleurs, là où vous pouvez vous reposer sans rendre de compte à personne.

 

la trace des passages dans ce lieu habité, fatigué , presque usé par tous ces visiteurs . Celui qui a  déjà fait l'expérience de trouver sur un bloc de feuilles posé sur la table de nuit d'une chambre la trace en creuxau lit avec mon artiste OK de ce qu'a écrit l'occupant précédant : un numéro de téléphone, un brouillon de lettre, un plan ... connait cette impression d'être un peu voyeur. Même la baignoire garde la trace de  ses passages], traces qui nous dégoûtent et fascinent , et rendent cet endroit si vivant , si organique , comme les dessins au dessus du lit ( Lucie Picandet ) , et le bruit provenant des gouttes ( Nicolas Bralet) qui tombent du robinet du lavabo .

et j'ai beaucoup aimé la présence de  la couleur bleu ciel, dans les oreillers recouverts de sucre glace de Manon Tricoire, auquel répondent les planches peintes de ce même bleu de Guillaume Durrieu, posées sur un chevalet éphémère  au lit avec mon artiste 1: là aussi une impression si souvent ressentie dans les chambres d'hôtel, qui donnent presque toujours sur une cour aveugle ou un pan de mur – impression renforcée par les traits de sparadrap que l'artiste a posés sur les carreaux  : le ciel est juste dehors , vous  le retrouverez lorsque vous sortirez  de la chambre .

 

Et vous redescendez, passez devant l'accueil, un homme gentil , professionnel vous demande si tout s'est bien passé ; encore une fois, vous êtes étonné par ce contraste entre le hall de l'hôtel, clair, propre, neuf, aéré , au mobilier design , mais impersonnel  et cette chambre , petite, surchauffée, au papier peint jaune fatigué et si humaine , que vous avez laissée comme un vêtement porté depuis longtemps, usé , et réservé à votre chez vous  .

 

« Au lit avec mon artiste » a été réalisé par l'Association « Dernier Avertissement", qui a pour but de faire rencontrer artistes et commanditaires, pour la réalisation d'une oeuvre dédiée. L'exposition est maintenant finie, mais vous pouvez aller sur son site .

J'ai trouvé l'idée originale, et je ne regarderai plus vraiment les chambres d'hôtel de la même façon .

 

Informations pratiques : l'exposition a eu lieu du  8 au 13 décembre 2009 au GENERAL HOTEL, 5/7 rue Rampon, 75011 Paris.

Site de l'exposition :



 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires