Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 14:50

Dries Van Noten  inspirations multiples

Le « Dress code »  est sans doute « s’habiller en noir » : ce soir  vernissage au Musée des Arts décoratifs. Passent dans la foule une dame aux cheveux blancs, chaussettes noires et Dr. Martens, un monsieur chic en short suivi d’un autre avec une belle paire de derby noirs et dorés etc…

Accueil ambiance noire dans la première pièce tapissée de lettres et de textes.  Dries Van Noten est né en 1958 et nous sommes amenés à comprendre, dans la salle suivante, qu’il a étudié à Anvers en écoutant Bowie et Debbie Harris. Plongée dans l’inspiration de Dries Van Noten jeune dans les années 80 : Montana aimait le bleu électrique et les épaules larges. Si  l’on se réfère aux vêtements qui habillent les mannequins des vitrines, tout le monde aurait pu sans problème jouer dans la Guerre des étoiles. Dans la salle, papotage, embrassades en résulte  embouteillages et une  circulation difficile.

D’autres vitrines, d’autres vêtements, des petits écrans dans lesquels défilent soit des mannequins l’air sinistres soit des extraits de film : belle scène de Jane Campion avec le piano qui tombe dans la mer dans Dries Van Noten inspiré par l’époque victorienne.

Nous continuons notre lente avancée devant un Dries Van Noten inspiré par Gainsbourg ou par Bacon ?  La vue d’un joli petit short doré porté avec une veste noire fait ronronner mon accompagnatrice, mais elle n’aime pas le gros collier autour du cou du mannequin de tissu noir. 

Après un certain nombre de Dries Van Noten : aux jardins, en Orient, dans les corridas etc… Nous terminons par Dries Van Noten et Jimi Hendrix flower power inspiration de la collection 2014, ces modèles sont disponibles dans les boutiques Dries Van Noten.

Information Pratiques :

Dries Van Noten Inspirations

Jusqu’au 31 août 2014

Les Arts Décoratifs – Mode et textile
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires