Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 15:09

Mail Art : qu’y a t il de neuf ?

Par Marie-Anne Chenerie

 

 

affiche.jpgL’Espace Culturel Louis Vuitton expose « Correspondances », une exposition de mail art. Originale cette exposition ? pas vraiment : ce genre est fréquemment exposé, les associations autour de l’art postal (ou posté selon les traductions) sont nombreuses, et leurs  productions souvent de véritables merveilles techniques, très poétiques.

A l’origine, le mail art est d’abord un mode de circulation des œuvres, circulation qui façonne elle-même l’œuvre, la création existant par son envoi, son destinataire, son timbrage, le fait qu’elle soit reçue ou perdue, etc. D’où le paradoxe évident de vouloir exposer, de façon statique, du mail art. D’où cette sorte de déception, ressentie à chaque exposition de mail art, de voir dans une vitrine ou épinglé au mur, comme un papillon mort, ce qui est destiné à voyager et à circuler. La vitrine de la rue Bassano a néanmoins bien su dépasser cette difficulté de mise en scène : elle expose dans un immense format vertical des paquets de toutes formes et de toutes origines jamais ouverts (en réponse à la demande de l’artiste, Stephen Antonakos, «Would you please send me something in a package for a project I am doing ?») et , chose difficile à imaginer (pour ce qui me concerne du moins), les paquets n’ont jamais été ouverts et constituent donc autant de supports à des projections, fantasmes, mystères. Et je me souviens que le moment le plus agréable du cadeau ou du colis, est celui du paquet non encore ouvert (là tout est encore possible), et que la réalité se ratatine souvent à l’échelle d’un contenu qui n’est que de façon exceptionnelle à la hauteur de nos espoirs.

carton.jpgLe mail art a connu son heure de gloire dans les années 50 et 60, comme acte de résistance, par exemple au moment où le mur de Berlin et les frontières étaient fermées ; ce support permettait aux artistes d’être au delà de toutes les limites, même idéologiques .

Aujourd’hui, quelle nouvelle dimension à ce thème du voyage, de l’absence, de la « correspondance » ? L’oeuvre que j’ai trouvée la plus pertinente est la vidéo de Clarisse Hahn : »Queridos Amigos » : la cinéaste a travaillé à partir des rushes tournés à Mexico et dans le désert du Wirikuta en superposition avec la correspondance d’un homme qui rentre chez lui après plusieurs années passées au Mexique. Images et textes se décalent, se combinent, s’expliquent, se contredisent et il en reste une forte impression de nostalgie ( « la douleur du pays perdu » , étymologiquement), d’étrangeté , comme pour un retour dans un pays où l’on a perdu pied.queridos-amigos.jpg

 

L’art postal, ,un art certes daté, mais qui prend tout son sens paradoxalement à l’heure des mails et des texto, des twitt et des murs facebook.

 

Informations Pratiques

Espace Culturel Louis Vuitton , « Correspondances »

Jusqu’au 5 mai 2013, 60 rue de Bassano 75 008 Paris

Entrée gratuite

 

Illustrations : photos de l’auteur et  photo extraite de «  Queridos Amigos » par Artlife magazine

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires