Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 21:55

« Deux êtres qui s’aiment, se perdent, se retrouvent et se perdent à nouveau »

Par Michel Duvail

 

Derniers jours jusqu’au 27 janvier 2013 pour visiter l’exposition organisée par la Cinémathèque française sur le film les Enfants du Paradis.

 

cinematheque-1.jpgVivre l’histoire d’un film mythique du cinéma français, dans ce temple muséographique français qu’est la cinémathèque est un plaisir qui ne se rate pas. Vous êtes conviés à pénétrer dans les décors de cette œuvre pour découvrir l’histoire d’un tournage tumultueux. L’exposition est organisée en plusieurs salles présentant l’origine et la conception du film, sa préparation, son tournage, sa sortie et tente d’expliquer pourquoi les Enfants du Paradis est devenu plus qu’un film culte, un monument du cinéma français. J’ai ainsi découvert que l’Unesco pouvait classer un film au patrimoine mondial.

 

cinematheque2.jpgLes Enfants du Paradis, tourné entre 1942-1943 et présenté au public en mars 1945, est l’un des films français les plus mondialement connus. L’exposition retrace l’histoire d’un film unique, fusion entre des acteurs et des créateurs au sommet de leur art. Chaque salle présente des extraits et des répliques cultes de ce film. Cela est complété par un riche ensemble de documents retraçant la vie du film : affiches, dessins, photos, costumes, appareils de prises de vue, objets, scénarios, correspondances, maquettes, éléments de décors, matériels publicitaires.cinematheque-4.jpg

 

Nous sommes à la cinémathèque, c’est donc à la fois poétique et technique. On peut très bien  survoler d’un œil distrait, les différents documents contractuels d’engagement des acteurs, techniciens mais ne pas rater les dessins préparatoires aux décors d’Alexandre Trauner ou aux costumes de Mayo.

 

C’est aussi vivre une époque tragique de l’Histoire. La préparation, la fabrication, dans une France occupée continue de laisser songeur. Cette exposition rend hommage à une équipe talentueuse dans une période noire. C’est un témoignage historique des années de guerre et des déchirements individuels des principaux interprètes et concepteurs. Les Enfants du Paradis porte sur ses épaules le poids, les erreurs et les contradictions terribles de son époque et du pays.

 

Enfin, quelle surprise de découvrir qu’une troisième partie, après Le Boulevard du Crime et L’Homme Blanc, était prévue, mais n’a jamais pu être tournée.

 

Cinémathèque française - 51 rue de Bercy - 75012 Paris

Horaires : lundi et du mercredi au samedi de 12h à 19h

Nocturne : jeudi jusqu’à 22h et le dimanche de 10h à 20h

Fermeture : mardi,

Tarif : 10 €

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires