Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 22:53

   Zoo urbain par Michel Duvail

 

 

affiche-anial.jpg

 

Où peut-on voir simultanément plus de 120 œuvres occidentales de Bonnard, Bourgeois, Calder, César, Durer, Géricault, Giacometti, Goya, Koons, Moore, Picasso, Rembrandt, Van Gogh etc. : à l’exposition de printemps 2012 du Grand Palais : Beauté animale. C’est la seconde exposition animalière de la saison, mais Beauté animale, exposition que je qualifierais d’historico- éclectique, est loin d’atteindre la créativité et l’originalité de Bêtes off à la Conciergerie cet hiver. Certes l’exposition est magnifiquement illustrée et documentée, en ayant fait le choix d’un syncrétisme culturel de valeurs sûres.

 


 

Vous êtes accueillis à l’entrée de l’exposition par un Lièvre (XVIe) d’une grande délicatesse de Hans Hoffmann et au fil des salles tout le règne animal semble être représenté qu’il soit à plume, à poil, à carapace, qu’il vole qu’il rampe, qu’il nage : excellente révision anatomique. Comme le dit la commissaire de l’exposition : « les seuls humains présents dans l’exposition sont les visiteurs ».animal-2.jpg

 

Cette exposition présente les différentes représentations de la « bête » au fil des siècles du XVIème siècle au XXIème siècle. Les différents espaces « Observations », « Préjugés », « Découvertes », « Sensibilité » interrogent la relation curieuse que l’art et l’espèce humaine entretiennent avec l’animal. Nos rejets, nos peurs, nos phobies, nos fantasmes sont abordés ; pourquoi, le crapaud, les chauves-souris, les serpents, les rats même les chats les exacerbent –ils ?animal3.jpg

 

L’exposition se termine par une salle présentant des espèces disparues comme le dodo, ou en voie de disparation comme l’ours blanc représenté par un superbe plâtre légèrement stylisé de Pompon plus grand que nature.

 

RMN

 

Quelques œuvres sont marquantes : comme un dessin d’un flamand rose dans un livre gigantesque, de superbes dindons ou la densité du regard du « Cheval blanc » de Théodore Géricault.

 animal-4.jpg

RNM

 

Une scénographie sobre, claire, aérée, un accrochage particulier des tableaux pour permettre une meilleure visibilité aux enfants, des cartons très lisibles en 3 langues : français, anglais et allemand en font une exposition d’un original classicisme mais agréable à visiter.

 

Tous les visuels appartiennent aux RMN

 

 

Information Pratiques

Jusqu’au  16 juillet

Galeries du Grand Palais

Entrée Clémenceau

3 avenue du Général Eisenhower – Paris - 8e

Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 20h, le mercredi jusqu'à 22h

Entrée: 12 euros (plein tarif), 8 euros (tarif réduit)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires