Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 08:43

Chapelles du XVème et artistes contemporains  la même interrogation par Anne Le Menn

affiche_2011_artchapelles1.jpgDans le Morbihan, en musardant dans les chapelles  qui prolifèrent du coté de Pontivy, vous trouverez des informations intéressantes ; ainsi les saintes portant leur tête dans leur mains ont un nom, elles sont  appelées céphalophores, et la région en compte au moins deux. L’une est  la  sainte éponyme de  la chapelle  Sainte Tréphine,  tandis que l’autre sainte Noyal, à Noyal-Pontivy est réputée pour soigner les maux de têtes. ste-trephine-cephalophore.jpg

Ces histoires n’ont pas manqué d’inspirer les artistes qui ont aménagé pour cet été, ces lieux.  Dans la chapelle de Sainte Tréphine une œuvre sonore  de Suzanne Fritscher « Il y a ce que je sais » décrit l’édifice, dont le plafond peint en rouge et gris qui retrace les mésaventures qui ont conduit, la sainte à perdre la tête, décapitée par mari qui ne voulait pas d’enfant,  à la décharge de ce dernier une prophétie lui avait indiqué que sa descendance le tuerai.  A Noyal-Pontivy, le céramiste Michel Gouéry a créé une série de têtes qui forment une guirlande sur un des murs.

Faire dialoguer des artistes contemporains avec des chapelles datant majoritairement du XVe et du XVII, est le principe de la manifestation l’Art dans les Chapelles qui  arrive cette année à sa vingtième édition avec près de 100 000 visiteurs par an.  Plus de vingt  chapelles sont à découvrir en suivant des itinéraires, cette chasse aux trésors ou quête du Graal est un jeu délicieux. La verte campagne se laisse découvrir, et l’on se perd avec plaisir  avant de trouver la nouvelle chapelle presque toujours accompagnée de sa fontaine,  le plus souvent miraculeuse. 

Le parcours donne du bon temps quand Rainer Gross fait onduler une gigantesque vague de bois dans la chapelle Saint-Nicolas à Plumiliau. saint-nicolas-2.jpgsaint-nicolas.jpgsaint-nicolas-3.jpgTandis qu’à  la Trinité en Cléguérec,  Philippe Mayaux,  qui se déclare agnostique a  retrouvé les rites de la religion des anciens bretons, mélange de ferveur et de superstition.

P.Mayaux (6)Philppe Mayaux  peuple un mur d’ex-voto décalés qui résonnent avec ceux que des croyants implorant ou remerciant pour une intervention divine ont laissés, constitués de petites statues aux allures de morceaux  humains, le mur rappelle aussi le culte morbide des reliques. L’omniprésence de la mort  se manifeste  aussi bien dans le jubé  XVème, ou  avec le Christ si humain « ecce homo » assis à la tête sanglante et  triste, que dans les œuvres contemporaines : médaillons contenant des représentations de mains  humaines coupées, mobiles de têtes blanches aux longs cheveux  filasses.  La vitrine où deux silhouettes semblent   des décorations d’Halloween et est  moins convaincante.

P.Mayaux (2)L’ensemble  n’est pas sinistre, le  soin mis dans la fabrication des objets rassemblés les rendent  précieux sans être glaçants, ils sont animés et sonores voire bruyants et plutôt drôles. Ils intriguent et jouent avec l’église qui les accueille dans une partition étrange mais stimulante en réveillant les lieux religieux beaux mais oubliés. P.Mayaux (4)

La rencontre entre art contemporain et chapelle ancienne  devient alors une évidence. Les  hommes d’une foi archaïque et simple qui ont voulus ces édifices et les artistes de notre époque,  aimeraient  répondre à  la même question, celle  de savoir où ils vont. P.Mayaux (1)

 

Crédit Photo : Philippe Mayaux, chapelle de la Trinité, Cléguérec, L'art dans les chapelles, 2011 © S. Cuisset et photos H.Horellou

ex-voto-P-M.jpgHaloween-pm.jpgInformations Pratiques  

Jusqu’au 18 Septembre

Juillet et aout : tous les jours de 14h à 19h. Fermé le mardi  (ouvert le 15 août) et les 3 premiers week-ends de septembre, de 14h à 19h. Entrée libre et gratuite  

Accueil et départ des circuits : Maison du Chapelain  Saint Nicodème 56930 Pluméliau

http://www.artchapelles.com cleguerec.jpgcleguerec-eglise.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires