Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 18:55
L'exposition « La Confusion des Sens » à l'espace Louis Vuitton Marie-Anne Chenerie

Vous voulez vous offrir 30 minutes de beauté, de calme et de dépaysement au coeur des Champs Elysées ? Non il ne s'agit pas d'un nouveau spa ou d'un bar à oxygène, mais bien de la nouvelle exposition à l'Espace Louis Vuitton , 60 rue Bassano: « la Confusion des Sens » .

Entrez-y sans a priori , oubliez les sacs et les malles Louis Vuitton , laissez vous surprendre. D'abord, l'entrée dans l'exposition : ne comptez pas sur moi pour vous dire comment on y pénètre , sachez que l'idée est surprenante, simple et efficace . Vous devez « jouer le jeu ». Mais rassurez vous, ceci se fait en douceur et sans risque. Bien sûr, c'est une exposition d'art contemporain( donc à forte connotation conceptuelle ) , et , penserez-vous, faites pour nos cerveaux et non pas pour nos sens ( et encore , pas tous les cerveaux ! ) . Mais si j'ai choisi de vous en parler , c'est que les artistes parlent ici à nos émotions , et à nos sens . On peut évidemment rajouter une couche « d'intelligence » - et le beau catalogue distribué à la sortie vous y aidera – mais ce n'est pas absolument nécessaire ....

Avant les oeuvres, quelques lignes sur le lieu, qui contribue à l'impression générale de calme, de luxe, de pureté :imaginez un très grand espace tout blanc , de forme complexe, avec des vides , bref , un espace qui respire . Et l'ouverture sur le ciel ( ce jour là , changeant ) et Paris, gris et blanc , avec la trouée rousse du l'avenue George V et l'or des Invalides . Quand vous serez dans cet espace , sortez sur le balcon qui en fait le tour : c'est comme d'être sur la coursive d'un grand bateau luxueux qui avance dans Paris .

Les oeuvres, maintenant . D'abord, il y en a peu , et c'est très bien ainsi : combien de fois êtes vous sortis épuisés et frustrés d'expositions qui ont voulu trop en montrer . Les organisateurs ont eu le courage de choisir , et certainement de renoncer à des artistes significatifs , mais ce peu contribue lui aussi à cette impression d'espace et de liberté . Je choisis de vous parler ici de 3 oeuvres :

La première( et nous sommes bien, sur ce blog, dans un espace réservé à la gravure, à l'impression, à l'estampe ) est celle de Véronique Joumard : un grand mur courbe uni orange vif , qui n'a rien de particulier apparemment, sauf que si vous vous y appuyez ( votre main par exemple ) , la trace s'inscrit en jaune de façon éphémère , grâce à une peinture thermosensible: c'est chaud, vivant ( la vibration de cet orange et de ce jaune vif dans cet espace blanc est magnifique ) ; c'est vous qui décidez de l'empreinte que vous laissez. , seul ou à plusieurs . Evidemment, on pense à Michel Klein mais là, l'acteur, c'est vous : une empreinte, un dessin, un « coloriage » . Je me suis prise à rêver de de ce que pourrait donner ces empreintes si plusieurs personnages, nus , y appliquaient leur corps , pour inscrire des traces qui s'effacent, se superposent et disparaissent pour n'en garder que le souvenir : ici l'empreinte est éphémère , gratuite et d'autant plus précieuse .

La seconde oeuvre que j'ai vraiment aimée est celle de Didier Faustino : encore un « passage » : franchissez cette entrée , digne des lambris d'une demeure bourgeoise , « poussez la porte » , une matière douce et sensuelle vous surprendra et , derrière, vous y trouverez ce que votre esprit a rêvé : le grenier de votre enfance, la scène interdite que l'on ne doit pas voir, les cadeaux de Noël cachés aux yeux des petits, et aussi peut être aurez-vous un peu peur . Et s'il n'y avait rien derrière cette porte si normale en apparence ?

Enfin, je terminerai par le ciel de Laurent Saksick, un très grand artiste de mon point de vue : il a réalisé un de mes vieux rêves : pouvoir inscrire sur un de mes murs un morceau de ciel vivant et changeant, vous savez , comme la robe couleur de temps de Peau d'Ane . Bien sûr, dans cette oeuvre magnifique, il y a , si on le veut , bien des « concepts » sous-jacents et aussi une belle prouesse technique, mais , moi, je n'ai vu que le résultat : le ciel est tout près et je peux passer des heures à observer ses gris, ses bleus, ses blancs; je peux même passer à travers ...Un conseil : après avoir vu cette oeuvre, ressortez sur la coursive et observez le « vrai » ciel : vous le regarderez d'un autre oeil .

Je me souviens d'un de mes professeurs de dessin qui disait toujours : "regardez le ciel au-dessus d'une construction : s'il vous paraît beau ou remarquable, c'est que l'oeuvre architecturale est réussie" .

Voilà « ma » visite est terminée, certes je n'ai pas tout autant aimé mais je suis ressortie sur les Champs Elysées un peu déstabilisée , rafraichie, reposée. Bravo aux organisateurs : un choix éclectique, un accueil soigné , calme et attentionné , un espace exceptionnel , où l'intérieur et l'extérieur se répondent .

Une seule remarque, car il faut bien une critique : je sais bien que nous sommes à la Fondation Louis Vuitton, quasiment dans le magasin phare de la marque , mais ne pourrait-on pas attendre d'être entièrement sorti de l'exposition pour se voir proposer de passer par le magasin ? ( fort intéressant d'ailleurs en termes d'architecture intérieure et de mise en scène des objets )

Allez y , c'est jusqu'au 10/01/1010. Un conseil : choisissez bien votre jour et la météo qui vous conviendra : votre ciel en sera différent : bleu éclatant ou orageux ou blanc laiteux ou tourmenté et gris profond avec toutes les nuances que l'on peut imaginer et que l'on ne voit d'habitude que lorsqu'on lève la tête ( et encore si on lève la tête ! ) .

Jusqu'au 10 Janvier 2010

"La Confusion des Sens"

Espace culturel Louis Vuitton

60, rue de Bassano / 101, avenue des Champs-Élysées

75008 Paris


http://www.louisvuitton.com/espaceculturel/index_FR.html


Ouverture : du lundi au samedi de 12h00 à 19h00, le dimanche de 11h00 à 19h00 (ouvert les jours fériés à l’exception du 25 décembre et du 1er janvier),

ENTREE GRATUITE


Partager cet article

Repost 0

commentaires