Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 23:12
L’art du carnet de voyage de 1800 à nos jours au Musée de la Poste Paris jusqu’au 21 septembre 2009

Le grand air du large et des horizons lointains souffle sur le musée de la Poste, plus de 40 artistes présentent leur carnet de voyage et nous entrainent dans leurs pérégrinations. Ils ont fait vivre des moments de leur vie itinérante, sur le papier, et ce, chacun à sa façon L’exposition les regroupe sous le terme de « carnettistes », mais ils sont de plusieurs types: des scientifiques, aux les grands voyageurs parcourant la planète, en passant par les reporters de la société française.

Les plus anciens carnets datent du XIXème siècle, ce sont ceux des explorateurs des géographes et des scientifiques. Les récits de Paul-Emile Payot (1873-1929) se caractérisent par une écriture appliquée. Les explorateurs et scientifiques médiatisés tels que Paul Emile Victor (1907-1995) et Théodore Monod (1902-2000) ont également utilisé cet aide mémoire pour retracer leurs découvertes.

Parmi les carnets réalisés par des artistes contemporains impénitents voyageurs, quelques stars du récit de voyage dessiné, tel que Titouan Lamazou, mais aussi pléthore de découvertes.

Pour chaque artiste, son parcours et sa relation au carnet de voyage sont brièvement décrits. Même si les techniques graphiques, les calligraphies, les papiers, les mises en page sont variées, et personnelles, les artistes mettent souvent en exergue la capacité que donne l’exercice à capter le moment. Yvon Le Corre explique que «dessiner en marchant en voyageant, parce que l’on n’envisage pas de le faire autrement c’est un engagement de toute une vie… C’est une démarche tellement originale que chacun est un cas. Le geste de dessiner en faisant rentrer dans ce que l’on regarde donne une sorte de dilatation de l’intensité du moment ». Cette puissance permet à Géneviève Marot de préciser que « la mémoire est une passoire, le dessin est un bon remède ».


La réalisation d’un carnet de voyage prend du temps, et crée une relation avec ceux qui vous entourent à ce moment là. Benjamin Hao, peuple les siens de salles d’attente, d’entrepôts, la pratique du dessin a utilisé des temps morts et les a magnifiés. Le carnet comporte aussi des écritures : mots de la langue du pays que l’on se doit de connaître pour pallier aux besoins du voyage, description de moments, jeux de mots : Anne Steinlen, la glaneuse d’objets (boîte, cannette), indique « on m’appelle Aicha », c’est le nom de la marque de la confiture, elle poursuit logique « on m’appelle confiture ». Le carnet est le compagnon du voyage celui qui trace un fil rouge sur le périple effectué, et dont on tourne les pages dans les moments de solitude.

Le voyage n’a pas besoin d’être lointain, des « reporters graphiques » font des carnets de reportage, et explorent notre environnement. Noëlle Herrenschmidt va dans les prisons et les hôpitaux, et établi un contact avec ceux qu’elle y rencontre, soignants et malades, prisonnier. Les pinceaux et l’aquarelle savent se montrer sensibles et exacts. Le travail de Damien Roudeau, sur la communauté Emmaüs, d’une grande qualité graphique ,est non seulement beau mais émouvant. Les deux artistes restent plusieurs mois immergés dans les milieux sur lesquels ils témoignent, le résultat découle d’un travail engagé et d’un investissement personnel.

Mais le graphisme n’est pas toujours aussi classique, l’association des « carnettistes tribulants », raconte son quotidien sur un mode proche de la bande dessinée, dans lequel les bulles complètent le dessin. Des carnets de voyages sonores investiguent un autre moyen de communication. L

’exposition se clôt sur des carnets d’artistes, outils de travail, destinés à préparer d'autres œuvres, ils nous sont plus familiers et donc moins étonnants, dans ce cas le texte n’intervient plus.


Une exposition à ne pas manquer, pour rêver et comprendre. Elle doit vous donner envie de prendre un peu de papier pour y raconter ce que vous avez envie par le dessin, un peu de couleur et de texte. Votre carnet sera le plus beau, ce sera le votre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires