Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 16:06

Exposition "Allemagne, les années de guerre Musée Maillol" Paris  

 Une estampe que l’on ne peut que remarquer tapisse ces jours ci, quand il fonctionne, les murs du métro parisien. Il s’agit d’une des magnifiques eaux-fortes de la série d’Otto Dix sur la grande guerre, elle est la publicité de l’exposition à « Allemagne, les années noires (1913-1930)»
La gravure montre des têtes munies de casques et de masques à gaz, la vision est guerrière et effrayante, bien que cet équipement donne aux silhouettes humaines un coté comique de hibou, dans une représentation familière car proche de certaines bandes dessinées contemporaines. 

 Les artistes présentés par l’exposition, Otto Dix mais aussi Max Beckmann et Georges Grozs ont combattu sur le front allemand , ils ont connus  la vie inhumaine des tranchées. Ils ont utilisé leur mode d’expression : gravures, lithographies, huiles aquarelles pour tenter d’évacuer et témoigner de cette expérience indicible. 

Certaines œuvres montrées sont réalisées sur les cartes postales fournies par l’armée. Face à une censure qui filtrait le courrier, les petits dessins d’Otto Dix sont des instantanés sur un quotidien difficile. Des visions de paysages dévastés, creusés de trous d’obus dans lesquels se trouve parfois la croix d’une tombe rudimentaire, se succèdent. Les barbelés et les cadavres sont souvent présents. L’homme parait perpétuellement hébété.  La guerre n’a pas été enjolivée, sa description est morbide et réaliste. Les artistes ne souhaitent pas une idéalisation de ces évènements, ils ont témoigné sur son atrocité.

La première partie de l’exposition se focalise sur cette représentation de la guerre,
La deuxième partie aborde les années qui ont amené à la seconde guerre mondiale. Ces artistes ont tenté de dénoncer les risques encourus par l’Allemagne. Les dessins et peintures décrivent la misère de la population  et  le difficile retour des soldats détruits dans leur âme et leur corps, opposée à la richesse ostentatoire de ceux que la guerre a enrichi. C’est un message politisé que nous donnent à voir ces artistes, mais nous savons qu‘il  ne sera pas entendu.

L'aspect historique est évident, des textes, objets, des images filmée de l’époque restituant le contexte. Mais l'exposition  montre aussi une grande qualité artistique, et elle prouve, si celà était nécessaire, que la gravure n'est pas hermétique, le message transmis est clair, et dans sa rudesse, la beauté des oeuvres ici présentées touche au coeur les visiteurs. 

 

Pour plus de renseignements sur ce sujet

 

Le site du Musée Maillol où se déroule l’exposition :

http://www.museemaillol.com/

 

Un reportage audio réalisé sur cette exposition par des élèves de Sciences Po, avec un interview du directeur du Musée expliquant comment s’est faite cette exposition :

http://www.rsp.fm/public/index.php?option=com_content&task=view&id=214&Itemid=47

 

Une intéressante étude de Claire Maingon. Elle analyse une œuvre : l’oubli,  cette toile d’un artiste français, René Demeurisse, est une représentation de la guerre 14-18. Ce peintre est également un combattant de la grande guerre.

http://www.revue-interrogations.org/article.php?article=56

 


Exposition de Marie José Lavie 

« Les arrhes du Royaume » 

icônes et Monotypes  de  Marie José Lavie 

à l'Atelier Gustave, 36 rue Boissonade, Paris 14e Paris
 

du 29 Novembre au 9 Décembre 2007


http://www.galerielavie.com

 

Exposition de Nicole Bouharmont 

Arbres  Nicole Bouharmont expose à Saint Ouen L'Aumone, en bonne compagnie, puisque des oeuvres, nottament des gravures de Safet ZEC, Houtin, Querrien, et Titus Carmel sont également présentées.
Du 8 novembre au 15 décembre 2007

Hotel de Ville

2 place Pierre Mendes France

95 310 Saint Ouen L'Aumone

Entrée libre aux heures d'ouverture de l'Hotel de Ville et le dimanche de 10 à 13 h.

Renseignements au 01 34 21 25 70

http://www.ville-saintouenlaumone.fr

http://bouharmont.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires